16 octobre 2007

Da Vinci Code (2006) de Ron Howard

Da Vinci CodeElle :
(Abandon rapide)
Note : pas d'eacute;toiles

Lui :
Sans être aussi catastrophique que la critique unanime l’a déclaré, cette adaptation du roman de Dan Brown est assez mal réalisée, Ron Howard semblant s’être livré à un travail de tâcheron sans aucun éclat. Le côté le plus intéressant de Da Vinci Code est l’aspect enquête / jeu de piste ; il est très mal mis en valeur dans le film du fait d’une mise en place confuse et d’un rythme plutôt poussif. De ce fait, l’invraisemblance du scénario n’en devient que plus criante alors que Dan Brown avait suffisamment de talent d’écrivain pour faire avaler ce salmigondis de théories fumeuses…
Note : 2 eacute;toiles

Acteurs: Tom Hanks , Audrey Tautou, Ian McKellen, Jean Reno, Paul Bettany, Alfred Molina
Voir la fiche du film et la filmographie de Ron Howard sur le site imdb.com.

Voir les autres films de Ron Howard chroniqués sur ce blog…

5 réflexions sur « Da Vinci Code (2006) de Ron Howard »

  1. J’ai trouvé le film un peu trop lourd du sens  et que le debut va super lent du genre à vous faire atterir dans les bras de morphée direct, mdr (haha), mais je sais que la plupart des gens trouvent ce film obscène, allant contre la religion. Mais je pense que chaque personne a le droit de croire à ce qu’il veut.

  2. c koi ces immondices ecrites sur ce film?? m’enfin mes gens faites en la moitié et après vous critiquerez. Avant d’accabler les autres balayez devant votre porte.

  3. Oui, je suis plutôt d’accord, ce film n’a aucun éclat. Le réalisateur a vraiment fait le minimum syndical !!

  4. Il faut savoir séparer le fond et la forme. Da Vinci Code, tout est dans la forme… C’est justement lorsque le fond est totalement fumeux qu’il faut « un certain talent » pour enrubanner tout cela et faire un livre qui se vend à des millions d’exemplaires.

  5. « Suffisamment de talent d’écrivain ». Dan Brown? Vous plaisantez ou quoi? Comme beaucoup (trop) de monde, j’ai lu ce roman écrit à la truelle où l’auteur n’a même pas pris la peine de prendre des renseignements sur les lieux qu’il décrit (les trajets du personnage dans Paris sont hilarants tellement ils sont invraisemblables). Quant à l’intrigue, en dehors de ses théories fumeuses, elle est surtout un empilages éhontés de lieux communs littéraires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *