16 janvier 2006

« Ali » (2001) de Michael Mann

Ali Elle :
Je n’étais pas très chaude pour regarder ce film sur Mohamed Ali alias Cassius Clay mais je n’ai pas regretté mon choix. Ce n’est pas un film sur la boxe mais plutôt sur le combat d’un boxeur de couleur qui devient musulman, revendique le droit des noirs et milite aux côtés de Malcom X au risque de déplaire au pouvoir américain qui fait tout pour l’anéantir. On assiste à sa chute, son refus du compromis et son choix de croire en ses idées jusqu’au bout. Will Smith est assez pathétique en incarnant Ali. On participe à ses désillusions, ses tourments et ses rebonds. D’autre part, le film restitue de façon grandiose cette atmosphère des années 60 avec la foule, les grosses voitures et la musique soul en background. Le film est rythmé par la musique, les coups de poing de Ali et son combat pour les idées.
Note : 5 étoiles

Lui :
Tourné comme un clip, avec un montage très nerveux et parfois 3 voire 4 bandes-sons superposées, le film est beaucoup trop fatiguant à regarder. La forme prend nettement le pas sur le fond et le spectateur n’a pas le droit à beaucoup d’explication. Ce n’est qu’au milieu du film que l’histoire semble reprendre un peu ses droits, mais je n’ai pu tenir jusque là…
Note : pas d'étoile

Acteurs: Will Smith, Jamie Foxx, Jon Voight
Voir la fiche du film et la filmographie de Michael Mann sur le site IMDB.

Voir les autres films de Michael Mann chroniqués sur ce blog…

6 réflexions sur « « Ali » (2001) de Michael Mann »

  1. C’est dingue comme je n’ai pas aimé du tout ce film.
    Je l’ai trouvé lent et très ennuyeux et je n’ai pas trouvé non plus Will Smith très crédible malgré les kilos de muscles qu’il avait pris exprès.
    Super déçu.

  2. il faut avoir une certaine prétention pour oser dire que tel ou tel film est ennuyeux ou mal filmé quelque autre qualificatif de ce genre. Je n’aurais cette prétention pour aucun des nombreux films que j’ai vu mais je peux avoir ici la prétention de vous dire que si vous n’aimez pas la manière de filmer de michael mann, sa façon de raconter des histoires tant par ses images ses dialogues que ses bandes sons (toutes plus bonnes les unes que les autres) vous ne pouvez pas aimer le cinéma. le cinéma ce n’est pas seulement se poser, regarder et écouter mais c’est aussi chercher à comprendre ce que le réalisateur veut nous dire à travers son film, c’est aller plus loin dans l’exploration des personnages. Et je vous met au défi de trouver un réalisateur contemporain qui aille aussi loin dans l’exploration de ses personnages et de son histoire, un réalisateur américain qui nous montre une amérique (est son évolution au travers de ses films, car en y regardant bien il y’à une chronologie parfaite de l’évolution de l’amerique et de ses blessures dans les films de michael mann)comme personne ne nous l’avait encore montré.
    puissiez vous revoir l’oeuvre de cet immense réalisateur et peut être la toucher du doigt en essayant de la comprendre.

  3. Merci pour ce commentaire et de nous donner votre point de vue qui est intéressant.

    Toutefois, je ne vois pas pourquoi dire que l’on s’est ennuyé en regardant un film serait prétentieux. D’autre part, je ne dis pas que c’est « mal filmé » : je dis que je suis réfractaire à ce style de montage ultra-rapide qui me fait penser à un clip. Je n’exclus pas que ce soit un problème générationnel d’ailleurs… Pour ce film, j’ai donc bloqué sur la forme et c’est pour cela que je porte aucun jugement sur le fond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *