17 janvier 2006

Un Homme dans la Foule (1957) de Elia Kazan

Titre original : « A Face in the Crowd »

Un Homme dans la Foule Elle :
Ce film visionnaire d’Elia Kazan est étonnant de vérité et de férocité sur le monde des média (télévision et publicité) des années 50. On fait rapidement le parallèle avec ce que l’on connaît aujourd’hui : les animateurs vedettes surpayés, les discours démagogues et mensongers, la recherche d’audience à tout prix, la collusion des publicitaires et des faiseurs de programmes télévisés. Elia Kazan dénonce avec virulence l’attrait de l’argent et du pouvoir au travers du parcours d’un chanteur de country populaire qui fait une ascension fulgurante au sein de la société grâce à son bagout mais qui, au fil du temps, devient de plus en plus réactionnaire. Malgré quelques petites longueurs, j’apprécie ce film provocateur et corrosif.
Note : 4 étoiles

Lui :
Dans le style « rentre-dedans », Un homme dans la foule est une dénonciation de l’utilisation détournée de la notoriété de gens de gens du spectacle à des fins mercantiles ou politiques. La démonstration est même assez violente dans le sens où les personnages de Kazan paraissent presque caricaturés, outranciers dans leur attitude. Il n’en reste pas moins que son propos sur le fond est assez juste, mais globalement ce type de film vieillit assez mal car Kazan semble avoir été obnubilé par sa démonstration et en a un peu oublié d’étoffer son scénario.
Note : 3 étoiles

Acteurs: Andy Griffith, Patricia Neal, Anthony Franciosa, Walter Matthau
Voir la fiche du film et la filmographie de Elia Kazan sur le site IMDB.

Voir les autres films de Elia Kazan chroniqués sur ce blog…

3 commentaires sur « Un Homme dans la Foule (1957) de Elia Kazan »

  1. Je ne l’ai vu qu’une fois et cela remonte à tellement loin que je m’en souviens plus des masses.
    Par contre,j’ai le souvenir que j’avais bien aimé. 🙂

  2. Un chef d’oeuvre sur la société du spectacle. Des plans inoubliables. Un acteur génial. A voir ou revoir, on ne voit pas le temps passer.

  3. je ne connaissais pas le cinéma de Kazan et je pense que c’est une bonne façon d’entrer dans son univers –

    d

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *