8 septembre 2005

Ce jour-là (2003) de Raoul Ruiz

Ce jour-làElle :
Comme à son habitude, Raoul Ruiz nous plonge dans un univers à la fois étrange, macabre et loufoque qui peut rappeler par instants le cinéma de Bunuel. Cette fois-ci, j’ai tenu jusqu’au bout mais sans grande conviction. C’est une histoire de fous avec des fous qui tiennent des dialogues de fous avec Bernard Giraudeau en tueur évadé de l’asile, Elsa Zylberstein en jeune femme déséquilibrée ainsi que des cadavres dans tous les coins. Pour apprécier l’humour noir et l’absurde de Ruiz, il faut prendre un peu de recul et laisser tomber ses préjugés.
Note : 2 étoiles

Lui :
Ce jour-là est une fantaisie assez amusante, qui parvient à flirter joliment avec les limites. Comme d’habitude, Raoul Ruiz sait trouver le ton juste, il sait trouver l’équilibre parfait entre les multiples composantes de son film. Tout ce qui paraît de prime abord totalement farfelu prend un sens à un moment donné, les morceaux se recollent petit à petit pour nous laisser découvrir une machination assez terrible ; l’ensemble est franchement réussi même si la morale peut sembler simpliste : les méchants meurent tous, les innocents simples d’esprit s’en sortent. Bernard Giraudeau est vraiment étonnant. Certaines scènes de Ce jour-là font penser au Fantôme de la liberté de Bunuel.
Note : 5 étoiles

Acteurs: Bernard Giraudeau, Elsa Zylberstein
Voir la fiche du film et la filmographie de Raoul Ruiz sur le site IMDB.

Voir les autres films de Raoul Ruiz chroniqués sur ce blog…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *