18 novembre 2021

L’Homme du labyrinthe (2019) de Donato Carrisi

Titre original : « L’uomo del labirinto »

L'homme du labyrinthe (L'uomo del labirinto)Kidnappée 15 ans plus tôt, une jeune femme, Samantha, est retrouvée nue et blessée dans une forêt. Amnésique, en état de choc et traumatisée, elle est rapidement prise en charge par le docteur Green, un criminologue déterminé à l’aider à retrouver la mémoire afin de démasquer son ravisseur. Peu à peu, elle parvient à se souvenir d’un labyrinthe sans issue dans lequel son kidnappeur l’a forcée à résoudre des énigmes sans fin…
L’Homme du labyrinthe est un film italien réalisé par Donato Carrisi d’après son roman L’Égarée (L’uomo del labirinto) publié en 2017. C’est la seconde fois que cet auteur italien de best-sellers mondiaux passe derrière la caméra pour s’adapter lui-même, après La Fille dans le brouillard en 2017. Il s’agit d’une histoire particulièrement étrange que l’on peut placer dans la tradition des giallo italiens. Le climat créé nous intrigue, un peu inquiétant par son étrangeté, à la limite du surnaturel. Dans les meilleurs moments, cette atmosphère peut rappeler celle de certains films de David Lynch, sans en avoir la perfection toutefois car la réalisation est assez simple. L’intrigue est alambiquée. Le dénouement oblige à se repasser mentalement tout le film. Quelques points restent nébuleux, volontairement sans doute. L’ensemble apparaît finalement un peu mince, les romans sont certainement plus étoffés. Le film parvient néanmoins à nous captiver, à nous emmener « ailleurs » pendant deux heures.  Belle prestation de Tony Servillo. Comme le film précédent de Donato Carrisi, L’Homme du labyrinthe n’est pas sorti en salles en France.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Dustin Hoffman, Toni Servillo, Valentina Bellè
Voir la fiche du film et la filmographie de Donato Carrisi sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Remarque :
* Le Sergio Leone qui interprète Bunny n’a aucun lien avec le réalisateur Sergio Leone.

L'homme du labyrinthe (L'uomo del labirinto)Valentina Bellè et Dustin Hoffman dans L’homme du labyrinthe (L’uomo del labirinto) de Donato Carrisi.

2 réflexions sur « L’Homme du labyrinthe (2019) de Donato Carrisi »

  1. Vous précisez : Le Sergio Leone qui interprète Bunny n’a aucun lien avec le réalisateur Sergio Leone

    Mais est-ce que le Dustin Hoffman qui joue dans ce film a un lien avec le Dustin Hoffman aux dizaines de rôles célébrissimes ?

    Je plaisante, mais juste pour souligner que la présence de ce géant dans le rôle principal est en soi un double évènement :

    — dans un film italien (était-il post-synchronisé dans la version originale, ou parle-t-il italien ?),

    — et dans un film tout-court ces dernières années (il est devenu très rare… et c’est même son dernier film en date, donc pour l’instant son tout dernier rôle).

  2. Dustin Hoffman joue en anglais… Toni Servillo en italien…
    Le film est à la fois en anglais et en italien. 🙂
    Bizarre, n’est-ce pas ?
    Cela ajoute au climat d’étrangeté.
    D’ailleurs, on ne sait même pas dans quel pays se déroule l’histoire (on voit bien des plaques d’immatriculation à deux ou trois moments mais elles ne sont pas identifiables, ce ne sont pas des plaques italiennes en tous cas… ni américaines).
    Je suppose que Valentina Bellè est doublée (mais cela ne m’a pas frappé).

    Oui, c’est vrai que Dustin Hoffman est devenu rare. Ceci dit, même si son jeu ne montre aucun défaut, ce film ne restera pas comme étant l’un de ses plus grands rôles… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.