4 novembre 2019

Quand la terre s’entrouvrira (1965) de Andrew Marton

Titre original : « Crack in the World »

Quand la terre s'entrouvrira (Crack in the World)Dans une région rocailleuse et désertique d’Afrique, une base internationale de scientifiques tente de creuser profondément la terre jusqu’au magma, dans le but de l’utiliser comme une source inépuisable de métaux rares. Bloqué à grande profondeur par une couche très dense, ils envisagent d’utiliser une bombe atomique au fond du trou pour traverser cette barrière…
Sur un scénario écrit par Jon Manchip White, Crack in the World est un film-catastrophe de science-fiction peu connu. La base de l’histoire est assez originale. Elle était certainement plus crédible dans les années soixante. Vu aujourd’hui, le film peut paraître un peu farfelu sur le plan scientifique (la fin notamment fait sourire) mais on peut lui trouver une certaine candeur assez sympathique. Hélas, il aurait gagné à avoir un scénario plus développé et pâtit du manque de moyens de sa réalisation. Dana Andrews ne semble pas très concerné par cette histoire (à noter que l’acteur a joué dans huit films en 1965) mais les autres rôles principaux sont bien tenus.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Dana Andrews, Janette Scott, Kieron Moore, Alexander Knox
Voir la fiche du film et la filmographie de Andrew Marton sur le site IMDB.

Voir les autres films de Andrew Marton chroniqués sur ce blog…

Ajout/correction : J’avais d’abord cru à une première tentative de géothermie. Comme me le fait remarquer un lecteur (voir son commentaire ci-dessous), le film est à replacer dans son époque où l’on fondait beaucoup d’espoirs dans le nucléaire civil. Il nous met donc en garde contre les excès d’optimisme et les projets aventureux (ici, aller récupérer les métaux fondus au centre de la Terre).

Quand la terre s'entrouvrira (Crack in the World)Quand la terre s’entrouvrira (Crack in the World) de Andrew Marton.

Quand la terre s'entrouvrira (Crack in the World)Kieron Moore et Janette Scott dans Quand la terre s’entrouvrira (Crack in the World) de Andrew Marton.

Quand la terre s'entrouvrira (Crack in the World)(de g. à d.) Jim Gillen, Gary Lasdun, Janette Scott et Kieron Moore
dans Quand la terre s’entrouvrira (Crack in the World) de Andrew Marton.

2 réflexions sur « Quand la terre s’entrouvrira (1965) de Andrew Marton »

  1. Les scientifiques inconscients qui veulent percer la croûte terrestre essaient d’accéder aux métaux fondus du centre de la Terre. Il ne s’agit donc pas de géothermie, dont on ne devait pas beaucoup parler dans les sixties. Par contre, c’était la grande époque de l’espoir dans la toute-puissance du nucléaire civil (Dana Andrews se fait soigner un cancer à l’aide de radio-thérapie). Ce film évoque plutôt les immenses risques de l’atome même civil, dont on parlait pas mal, juste après l’interdiction en 1963 des essais nucléaires dans l’atmosphère (français, russes etc…). Vu la succession de catastrophes dans les décennies qui ont suivi, je trouve ce film sacrément prémonitoire.

  2. Vous avez certainement raison…
    Lorsqu’ils parlèrent de source inépuisable de ressources, j’ai pensé à l’énergie mais il est vrai qu’il faut se replacer dans le contexte de l’époque.
    Merci de cet éclairage, j’avais raté cet aspect.
    J’ajoute une mention à ma présentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *