5 février 2013

Habemus Papam (2011) de Nanni Moretti

Habemus PapamUn nouveau pape vient d’être élu. Au moment de faire sa première apparition publique au balcon, il panique et se réfugie dans ses appartements. Il avoue de pas avoir la force d’assumer la charge que ses pairs lui ont confiée… Alors que l’on pouvait attendre un film anticlérical, Habemus Papam est plus une réflexion existentielle sur la direction que nous donnons à notre vie, le contrôle que nous avons sur ces choix, sur l’aboutissement d’une vie consacrée à un idéal. Nanni Moretti aurait certainement pu placer cette situation dans un tout autre cadre mais le fait de la situer au Vatican permet de tout exacerber grâce aux règles très strictes en vigueur (personne ne doit sortir du Vatican tant que le nouveau pape ne s’est pas montré). Cela lui permet d’apporter également une touche d’humour, sans hésiter à forcer un peu le trait avec son tournoi de volley-ball. Moretti place également une réflexion sur le rôle d’acteur : où s’arrête le jeu et où commence la réalité ? Habemus Papam a d’ailleurs un petit côté « réalité suspendue » par le contraste entre le monde extérieur dans l’expectative et le petit monde isolé du Vatican où un semblant de vie s’organise. Moretti maitrise parfaitement la mise en scène, toujours crédible même dans ses scènes les plus vastes. Il a en outre toujours ce talent pour mêler habilement réflexion et dérision, mélange qui rend ses films attachants.
Elle: 4 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Michel Piccoli, Jerzy Stuhr, Nanni Moretti, Margherita Buy
Voir la fiche du film et la filmographie de Nanni Moretti sur le site IMDB.

Voir les autres films de Nanni Moretti chroniqués sur ce blog…

Remarque :
Habemus Papam est la phrase latine rituellement prononcée lors de l’élection d’un nouveau pape : « Nous avons un pape ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *