12 novembre 2012

The Red Man’s View (1909) de David W. Griffith

The Red Man's View(Muet, 14 minutes) La vie se déroule paisiblement dans un village indien jusqu’à ce qu’un groupe de colons blancs n’arrive arme au poing et force les Indiens à se déplacer plus loin vers l’ouest. Une jeune indienne est gardée de force pour leur servir de servante. Pour les Indiens, un long exode commence… Red Man’s View est un petit film assez étonnant venant de D.W. Griffith car nous sommes bien loin des propos racistes de Naissance d’une Nation (1915). Tourné au début de sa carrière, Red Man’s View montre la conquête de l’Ouest avec, comme son titre l’indique clairement, le point de vue des Indiens. Les blancs sont nommés « les conquérants » (conquerors), ils sont arrogants et brutaux, seul l’un d’entre eux fera preuve d’un peu de compassion. Les Indiens sont chassés de partout et le film a une dimension ethnologique par sa description de rites lors de la mort du chef. Le film est même plutôt partisan puisque les Indiens sont très conciliants et n’opposent absolument aucune résistance. Bien entendu, le film est assez rudimentaire puisque nous sommes en 1909 et Griffith tournait alors ses films en 1 jour (ou 2 au maximum) mais Red Man’s View est incontestablement l’ancêtre de Little Big Man et autres Danse avec les loups.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Owen Moore, James Kirkwood
Voir la fiche du film et la filmographie de David W. Griffith sur le site IMDB.

Voir les autres films de David W. Griffith chroniqués sur ce blog…

Remarque :
Le nom de l’actrice qui interprète la jeune fille indienne n’est pas connu avec certitude mais tout porte à croire qu’il s’agit de Lottie Pickford, la sœur de Mary Pickford.

2 réflexions sur « The Red Man’s View (1909) de David W. Griffith »

  1. Où peut-on voir ce film? Sur dvd? J’avoue que vous m’avez mis l’eau à la bouche. Par ailleurs, tout ce que vous dites sur Griffith est vrai. Et vous avez raison de rappeler l’existence, et l’importance, de ce cinéaste auquel peu de gens doivent encore s’intéresser aujourd’hui.

  2. Personnellement, je l’ai vu sur la chaîne CineClassics (hors-programme en pleine nuit!).
    Je viens de m’apercevoir qu’il y a une version sur Youtube qui semble identique (et à la bonne vitesse pour une fois).

    Sinon, le film est présent sur le DVD américain (zone 1 donc) « D.W. Griffith – Years of Discovery 1909-1913 » qui contient 22 courts de Griffith.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *