30 avril 2010

Bel Ami (1947) de Albert Lewin

Titre original : « The Private Affairs of Bel Ami »
Autre titre : « Women of Paris »

The Private Affairs of Bel AmiLui :
Albert Lewin est souvent décrit comme l’un des réalisateurs hollywoodiens les plus cultivés, il a plusieurs fois montré son attrait pour la littérature ou la peinture. Bel Ami est l’adaptation du roman de Guy de Maupassant du même nom, l’ascension d’un arriviste qui utilise son succès auprès des femmes pour obtenir argent et position sociale. Georges Sanders est particulièrement remarquable dans ce rôle de dandy sans scrupules. Albert Lewin filme cela avec une camera très statique comme pour mieux exprimer les pesanteurs de cette société parisienne de la fin du XIXe siècle. La censure hollywoodienne a imposé une fin différente de celle du livre, considérant qu’un tel « gredin » devait avoir une fin déshonorante.
Note : 3 étoiles

Acteurs: George Sanders, Angela Lansbury, Ann Dvorak, John Carradine
Voir la fiche du film et la filmographie de Albert Lewin sur le site IMDB.

Remarques :
La tentation de Saint-Antoine La tentation de Saint-Antoine  * Tout comme dans son film précédent, le Portrait de Dorian Gray, Albert Lewin insère dans son film noir et blanc un plan en couleurs mettant en scène une peinture. Il a organisé un concours auprès de grands peintres sur le thème La tentation de Saint-Antoine. Si c’est Max Ernst qui a gagné le concours et donc sa toile qui apparaît dans le film, la toile de Salvador Dali créée pour concours est devenue très célèbre.
* Le film n’est sorti en France que dans les années 80 !

2 commentaires sur « Bel Ami (1947) de Albert Lewin »

  1. Oui, profitons de ce film pour rendre hommage à George Sanders, acteur versatile et élégant, puisque si on regarde sa filmographie, il est en tête de liste pour Bel Ami, et Lured (policier élégant de D Sirk), mais second rôle dans Ambre et Samson et Delilah (faut reconnaitre que le costume flanelle lui va mieux que la jupette romaine !), mauvais garçon puisqu’il ose tromper Gene Tierney dans Mrs Muir, et bien sur le rôle de sa vie dans Eve de Mankiewicz. Le méchant dans Ivanhoe, c’est lui, si si, avec une barbichette, et puis si les films suivants ne sont pas tous à la hauteur, souvenons nous des gamins clones extra terrestres (Village des Damnés).

  2. Oui, tout à fait d’accord…
    Il faut aussi préciser que Georges Sanders est l’une des plus belles voix masculines de toute l’histoire du cinéma, ma voix préférée après James Mason… (D’ailleurs on pourra noter que les plus belles voix d’Hollywood sont très souvent anglaises).

    Georges Sanders a eu une fin tout à fait à l’image des personnages qu’il incarnait si bien à l’écran : il s’est suicidé avec style, laissant une note où il expliquait seulement qu’il s’ennuyait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *