21 janvier 2009

Le grand attentat (1951) de Anthony Mann

Titre original : « The tall target »

Le Grand attentatElle :
(pas vu)

Lui :
Un policier démissionnaire tente de déjouer un complot qui vise à abattre Abraham Lincoln le jour même de son investiture en 1861. Précisons qu’il s’agit de fiction, libre extrapolation d’un incident qui eut effectivement lieu. Plutôt mal connu, Le Grand Attentat est remarquable pour plusieurs raisons : il se déroule entièrement dans un seul lieu, un train allant de New York à Washington, et de plus quasiment en temps réel, l’action et la durée du film correspondant presque parfaitement. Bien que de tendance libérale, le film ne s’étend nullement en discours ou explications, se concentrant essentiellement sur l’action et la montée du suspense. Dans ce domaine, il réussit parfaitement grâce à un traitement très brut qui immerge totalement le spectateur dans l’action. La tension monte assez rapidement et notre policier (qui s’appelle… John Kennedy ! Cela ne s’invente pas…) se retrouve assez rapidement seul face à un adversaire de taille. Tourné avec un budget plutôt supérieur à une production B, Le Grand Attentat se révèle être un suspense vraiment brillant.
Note : 4 étoiles

Acteurs: Dick Powell, Paula Raymond, Adolphe Menjou, Marshall Thompson
Voir la fiche du film et la filmographie de Anthony Mann sur le site IMDB.
Voir les autres films de Anthony Mann chroniqués sur ce blog…

Remarque :
On rapproche souvent The Tall Target du film de Richard Fleischer The Narrow Margin (L’Énigme du Chicago Express, 1952) qui se déroule, lui aussi, entièrement dans un train.

3 réflexions sur « Le grand attentat (1951) de Anthony Mann »

  1. C’est vrai que regarder cela juste après avoir vu Obama en direct marcher sur Pennsylvania Avenue vers la Maison Blanche…. J’avoue que c’était un peu vouloir se faire peur!

    D’un autre côté (désolé de déflorer la fin du film, mais on s’en doute un peu de toutes façons), le complot est déjoué dans le film. Il fallait mieux regarder The Tall Target que JFK…. 😉

  2. Epatant ! Un policier historique, en costumes, tourné comme un film noir. On est saisi au col dès le début et l’emprise ne se relâche pas au long des 75 minutes du film. Noir et blanc nocturne superbe, avec une locomotive aussi belle qu’un mannequin, des effets de fumée en contre-jour, une bagarre sur une plateforme, tout ce qu’il faut, quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *