21 décembre 2008

The Bubble (2006) de Eytan Fox

Titre original : « Ha-Buah »

The BubbleElle :
Eytan Fox est vraiment un réalisateur à découvrir. Il nous offre un regard neuf, idéaliste, mêlé d’espoir et de désespoir sur la société israélienne et sur le conflit avec les palestiniens. Ses films sont d’une grande richesse de thèmes, sans crainte d’aborder les sujets tabous comme l’homosexualité qui est toujours mal acceptée dans ces sociétés conservatrices. Il montre aussi avec justesse l’humiliation vécue par les palestiniens aux check points israéliens. C’est à travers le regard de trois jeunes qui vivent dans le quartier branché de Tel Aviv appelé « La Bulle » que l’on plonge avec subtilité dans le quotidien de cette ville et dans la vie pétillante de cette jeunesse ivre de liberté et de plaisirs. Le choc des cultures et modes de vie est évident. Ces jeunes gens pacifiques, et bien entendu surtout préoccupés par leur relations amoureuses, vont être confrontés au conflit avec la rencontre d’un palestinien homosexuel qui vient vivre en colocation avec eux. Cette jeunesse est belle, attachante, vivante, insouciante, pleine d’espoir naïf mais prête aussi à tendre la main. Hélas la vengeance reprend ses droits dès que la confiance est bafouée. La musique tient une grande place dans le film.
Note : 5 étoiles

Lui :
The Bubble nous fait découvrir une certaine jeunesse de Tel-Aviv qui a une forte soif de vivre et qui aspire à une vie plus en harmonie avec les palestiniens. Eytan Fox met en scène trois co-locataires, deux garçons homosexuels et une fille. L’un des garçons a une liaison avec un palestinien. On pourra peut-être reprocher à Eytan Fox de dresser un portrait idéalisé de ces jeunes : ils sont parfaits, s’affranchissent des tabous tout en restant très sages. Mais c’est aussi ce qui fait l’attrait de The Bubble de nous montrer ce besoin d’harmonie et de paix. Et Eytan Fox le fait bien, sans prendre parti, en trouvant un juste équilibre entre la comédie et le drame. L’homosexualité est particulièrement bien traitée, avec des scènes d’amour sans vulgarité et d’une grande douceur. Après tout cet optimisme, la fin, peut-être un peu maladroite, fait revenir en force le pessimisme et ce sentiment de marcher sur un fil : le faux pas n’est pas permis. Un très beau film plein d’espoir.
Note : 5 étoiles

Acteurs: Ohad Knoller, Yousef Sweid, Daniela Virtzer, Alon Friedman
Voir la fiche du film et la filmographie de Eytan Fox sur le site imdb.com.

Voir les autres films de Eytan Fox chroniqués sur ce blog…

Homonyme:
Bubble de Steven Soderbergh (2006)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *