14 novembre 2008

La belle espionne (1953) de Raoul Walsh

Titre original : « Sea devils »

La belle espionneElle :
(pas vu)

Lui :
Lointainement inspiré du roman de Victor Hugo Les travailleurs de la mer, La belle espionne est un film d’aventures en technicolor comme les studios en étaient friands en ce début des années 50. C’est même un superbe exemple du genre, Raoul Walsh réussissant à mêler étroitement intrigue, suspense et romance. Yvonne de Carlo est cette belle espionne que des marins doivent convoyer de Guernesey aux côtes françaises ; elle illumine le film de son charme et de sa présence. Raoul Walsh a lui-même défini le film comme une ode à la beauté surnaturelle de son actrice et aussi à la mer. Face à elle, Rock Hudson est hélas peu crédible en marin, paraissant même un peu emprunté. Yvonne De Carlo dans La Belle Espionne La photographie est superbe, avec notamment une belle opposition entre les extérieurs toujours en clair-obscur et les scènes d’intérieur très lumineuses. Avec son climat envoûtant, La Belle Espionne est un délicieux spécimen de ces grands films d’aventure des années 50 et 60. A noter la présence de deux futurs réalisateurs : Gérard Oury joue Napoléon et Bryan Forbes interprète Willie (le compagnon de Rock Hudson).
Note : 4 étoiles

Acteurs: Yvonne De Carlo, Rock Hudson, Maxwell Reed, Bryan Forbes, Michael Goodliffe
Voir la fiche du film et la filmographie de Raoul Walsh sur le site IMDB.
Voir les autres films de Raoul Walsh chroniqués sur ce blog…

Homonyme :
Sea devils de Benjamin Stoloff (1937), avec Victor McLagen et Ida Lupino

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *