2 juin 2008

The walker (2007) de Paul Schrader

The WalkerElle :
Cette histoire de gigolo qui accompagne les femmes riches et mûres ne m’a guère convaincue. Pour soutenir l’une d’entre elles, ce séducteur à l’accent campagnard et au goût douteux se retrouve mêlé au meurtre de son amant. Paul Shrader nous fait pénétrer dans les arcanes de la haute société américaine de façon un peu futile et rabâchée. L’argent, le sexe, le pouvoir y sont rois. On a l’impression d’avoir vu ce scénario mille fois. A quand des films américains qui nous montrent la vie de gens un peu plus « normaux »…?
Note : 2 étoiles

Lui :
Paul Schrader est un réalisateur qui aime explorer les tabous et leur coexistence avec le rigorisme moral de la société américaine. Son personnage principal est un walker, c’est-à-dire un gigolo mondain, qui va se retrouver impliqué dans une affaire de meurtre au sein de la haute société de Washington. L’intrigue en elle-même apparaît d’abord assez obscure pour aboutir sur bien peu de choses et, après une mise en place assez longue mais parfois amusante, l’on a tendance à s’en désintéresser. Le côté amusant vient du jeu de Woody Harrelson, pris ici à contre-emploi, avec une alliance surprenante entre le comportement précieux et poli de son personnage et un accent du Sud à couper au couteau. Mais cela ne suffit pas pour maintenir l’intérêt et The Walker est un film dont il ne restera que peu de choses dans nos mémoires.
Note : 2 étoiles

Acteurs: Woody Harrelson, Kristin Scott Thomas, Lauren Bacall, Moritz Bleibtreu, Lily Tomlin
Voir la fiche du film et la filmographie de Paul Schrader sur le site imdb.com.

2 réflexions sur « The walker (2007) de Paul Schrader »

  1. Bonjour,
    Je trouve votre commentaire un peu dur envers le film et le scénario. D’une part le doublage en français vous effacera l’accent du Sud, et les acteurs sont très bons.
    Je donnerais trois étoiles.

  2. La dernière phrase de mon commentaire était prémonitoire parce que je n’ai absolument aucun souvenir de ce film… Mais si je relis ce que j’ai écrit, l’accent du sud de Woody Harrelson (accent avec lequel il joue beaucoup dans tous ses films, en le poussant parfois très fort) était dans mon esprit plutôt un point positif et amusant.
    Si le doublage a été bien fait, ils lui auront mis une voix campagnarde qui tranche avec le milieu de la bonne société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *