6 avril 2008

Amadeus (1984) de Milos Forman

AmadeusElle :
(En bref) Très beau film, pathétique à souhait, qui ravit les yeux et les oreilles. Le personnage de Mozart est très attachant de par son originalité de comportement dans le monde empesé de la cour royale. Plusieurs projections d’Amadeus permettent même de redécouvrir le film sous de nouveaux angles.
Note : 5 étoiles

Lui :
(En bref) Amadeus est une formidable mise en image de l’hypothétique haine d’Antonio Salieri envers Mozart. Il faut pardonner les clichés hollywoodiens et certaines libertés (ou plus exactement, interprétations) historiques, pour savourer tout à loisir cette plongée dans l’univers de ce génie de la musique pré-romantique.
Note : 5 étoiles

Acteurs: Frank Murray Abraham, Tom Hulce, Elizabeth Berridge, Jeffrey Jones
Voir la fiche du film et la filmographie de Milos Forman sur le site imdb.com.

[Mise à jour 2016] :
La découverte début 2016 d’une partition cosignée par Mozart et Salieri met un terme définitif à ce ce qui est unanimement considéré comme un mythe absurde de l’histoire de la musique, celui d’une supposée animosité entre Salieri et Mozart. Cette fable est née d’une pièce écrite par Pouchkine en 1830, renforcée à la fin du même siècle par un opéra de Rimski-Korsakov.

6 commentaires sur « Amadeus (1984) de Milos Forman »

  1. je fus fasciné par ce film…bien évidemment il y a des clichés…mais le tout est rondement mené, dynamique et créatif…car meme l’hypothese de la haine avec son maitre ou son rire sont des partis pris discutables, il est évident que cela apporte au film…le rire par exemple retranscrit bien tous les paradoxes d’un tel génie et le conflit avec Salieri permet de mettre en évidence le coté invivable d’un génie pour ses proches…

  2. Oui, vous avez raison…

    Une anecdote à propos du rire : les spectateurs qui voient le film en français trouvent généralement le rire insupportable.
    (Ils ont raison d’ailleurs, j’ai eu l’occasion de l’entendre grâce au DVD, il *est* effectivement insupportable en version française…)

  3. Sans ce film, je n’aurais jamais invité tous mes amis à un concert de l’Academy of St-Martin in the Fields… concert proche d’un anniversaire de la mise en fosse commune de Mozart.

  4. L’un de mes films préférés !! Je l’ai vu pour la première fois quand j’étais enfant… alors, où sont les clichés ? même après l’avoir revu plusieurs fois, à part le personnage un peu fou de Mozart et celui très noir de Salieri, y en a-t-il d’autres ? (oui, et aussi à part l’empereur qui paraît niais !!).
    Bon, en fait je me rends compte qu’il y en a plein, c’est vrai. 🙂 Mais quel plaisir, ce film… !

  5. La mort de ce grand réalisateur qu’est et demeurera Milos Forman amène à éclairer sa carrière .
    De  » Taking off  » à  » Larry Flynt  » en passant par  » Ragtime  » ou  » vol au-dessus d’un nid de coucous  » , une carrière peu prolixe mais riche de plusieurs classiques du cinéma .
    Une mise en scène brillante soulignée par un humour mordant .
    Bravo et merci monsieur .

  6. Franchement…
    ce film est un pur produit d’ Hollywood, fait par de grands moyens, sans aucune relation avec la réalité, avec des personnages de bandes dessinées dans leur grossier simplisme. D’ailleurs on se demande pourquoi il n’est pas sorti comme film d’animation.
    Son succès planétaire ne vient que de la musique immortelle de Mozart et des décors ancien régime.
    Fort étonnant que les mêmes clichés hollywoodiens qui ont affublé d’autres films d’ une ou deux étoiles, doivent ici « être pardonnés »
    En vertu de quoi ? D’un intrigue inexistant et irréaliste ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *