Adieu, plancher des vaches (1999) de Otar Iosseliani

Adieu, plancher des vachesElle :
Fresque loufoque sur une galerie de personnages parisiens hauts en couleur. Qu’ils soient bourgeois, populaires ou clochards, le réalisateur nous met en position d’observateur de leur vie quotidienne qui ne correspond pas toujours à leur statut social d’origine. Tantôt ils se croisent, se rencontrent, tantôt ils s’évitent. Les dialogues sont quasiment absents. Un peu à la manière de Tati ou de Jérôme Deschamps, on perçoit quelques phrases très banales du style « Comment ça va? Ca va bien ». C’est à la fois drôle, original et touchant.
Note : 4 étoiles

Lui :
Remarquable. Adieu, plancher des vaches est un film qui nous surprend et nous enchante. Iosseliani cultive les contrastes, le saugrenu, tout en donnant une peinture très réaliste de la vie d’un quartier populaire à Paris. Il y a un peu de Bunuel dans la construction, du Tati dans les dialogues et le film ne faiblit à aucun moment.
Note : 5 étoiles

Acteurs: Nico Tarielashvili, Lily Lavina
Voir la fiche du film et la filmographie de Otar Iosseliani sur le site imdb.com.

Voir les autres films de Otar Iosseliani chroniqués sur ce blog…

Une réflexion sur « Adieu, plancher des vaches (1999) de Otar Iosseliani »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *