28 juin 2007

Renaissance (2006) de Christian Volckman

RenaissanceElle :
Je n’accroche pas du tout à l’ambiance ni au style. (Abandon rapide)
Note : Pas d'étoile

Lui :
Ce film d’animation français est surtout remarquable par sa forme : il s’agit d’un dessin animé qui utilise plusieurs techniques pour enrichir son dessin, dont la motion capture (= capture des mouvements d’un acteur pour animer un personnage modélisé sur ordinateur). Le résultat est très original, beaucoup plus proche d’un « vrai film » que certains de ses homologues comme Sin City. L’image de Renaissance est en noir et blanc hyper-saturé, en deux couleurs en fait : noir pur et blanc pur. L’ambiance est urbaine, avec beaucoup de scènes de nuit, dans un Paris futuriste (nous sommes en 2054) avec un beau travail de recherche et de création sur les batiments, les quartiers, les immeubles. Dans sa forme, Renaissance est donc convaincant : une ambiance forte et un déroulement très vif. Une belle réussite sur ce plan. Quel dommage que tout cela soit mis au service d’un scénario sans originalité et sans intérêt : une multinationale est prête à tout pour s’emparer de la découverte d’un sérum donnant l’immortalité… Pour ne rien arranger, les voix des personnages semblent baclées, évoquant plutôt un mauvais doublage de film qu’un réel jeu d’acteur.
Note : 3 étoiles

Acteurs: (voix) Patrick Floersheim, Laura Blanc, Marc Cassot
Voir la fiche du film et la filmographie de Christian Volckman sur le site imdb.com.

Une réflexion sur « Renaissance (2006) de Christian Volckman »

  1. Disons que le scénario de Renaissance reste classique mais dispose d’une touche d’originalité qui le sauve (la fin avec les réflexions sur l’immortalité et la quasi-impossibilité de savoir où se trouvent les bons et les méchants). Je n’ai pas été transcendé, je lui mets également trois étoiles sur cinq, mais des initiatives comme ce film, on en redemande 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *