14 mai 2007

L’énigmatique Monsieur Moto (1937) de Norman Foster

Titre original : « Think fast, Mr Moto »

L'énigmatique M. MotoElle :
(pas vu)

Lui :
Réalisé par la Fox pour tenter de dupliquer le succès de la série des Charlie Chan, cet Enigmatique Monsieur Moto est le premier d’une série de 8 films mettant en scène un enquêteur japonais interprété par Peter Lorre. Cet élégant personnage est un homme étonnant et plein de ressources, que ce soit dans l’art du combat jiu-jitsu ou dans l’art de la déduction. Le climat est oriental à souhait, l’occasion de faire intervenir nombre de personnages jouant double-jeu. Cette série fut interrompue par l’approche de la guerre comme tout ce qui pouvait montrer les japonais sous un jour positif. Peter Lorre est vraiment parfaitement crédible dans ce rôle qui semble taillé pour lui. Considéré comme le meilleur de la série, L’énigmatique Monsieur Moto se regarde encore aujourd’hui avec plaisir car il a su conserver son atmosphère délicatement envoûtante même s’il peut paraître n’être que gentiment désuet.
Note : 4 étoiles

Acteurs: Peter Lorre, Virginia Field, Thomas Beck
Voir la fiche du film et la filmographie de Norman Foster sur le site imdb.com.

Série des 8 films Monsieur Moto :
1. Think fast, Mr Moto (L’énigmatique M. Moto) (1937) de Norman Foster
2. Thank you, Mr Moto (Le serment de M. Moto) (1937) de Norman Foster
3. Mr Moto’s gamble (M. Moto sur le ring) (1938) de James Tinling
4. Mr Moto takes a chance (M. Moto sourt sa chance) (1938) de Norman Foster
5. Mysterious Mr Moto (M. Moto dans les bas-fonds) (1938) de Norman Foster
6. Mr Moto’s last warning (1939) de Norman Foster
7. Mr Moto in Danger Island (1939) de Herbert I. Leeds
8. Mr Moto takes a vacation (1939) de Norman Foster

Une tentative de résurrection :
The return of Mr Moto (1965) de Ernest Morris

Un commentaire sur « L’énigmatique Monsieur Moto (1937) de Norman Foster »

  1. Films empreints d’une certaine atmosphère exotique, occupant mes jeunes heures de loisirs dans les années 30 à 50. La nostalgie des temps du noir et blanc en des temps révolus mais regrettés de ma part.
    Les revoir me serait trés agréable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *