11 avril 2007

Le masque de Dimitrios (1944) de Jean Negulesco

Titre original : The mask of Dimitrios

Le masque de DimitriosElle :
J’avais déjà vu ce film il y a bien longtemps et il me semblait en avoir un meilleur souvenir. J’ai même trouvé le couple Greenstreet / Lorre presque ennuyeux. Le parcours de Dimitrios est quant à lui plus captivant. Je trouve que le film a dans l’ensemble quelque peu vieilli.
Note : 3 étoiles

Le masque de DimitriosLui :
Magnifique et envoûtant, ce film noir qui relate l’enquête d’un écrivain sur un voleur/espion de grand talent est un petit bijou. L’atmosphère est troublante sans être oppressante, le scénario dense sans être compliqué, et le couple formé par Peter Lorre (qui pour une fois n’incarne pas un personnage ambigu) et Sidney Greenstreet est superbe. Une petite merveille.
Note : 5 étoiles

Acteurs: Sydney Greenstreet, Peter Lorre, Zachary Scott, Faye Emerson
Voir la fiche du film et la filmographie de Jean Negulesco sur le site imdb.com.

Voir les autres films de Jean Negulesco chroniqués sur ce blog…

3 réflexions sur « Le masque de Dimitrios (1944) de Jean Negulesco »

  1. Bonjour,

    Savez vous s’il existe un tirage en DVD ou VHS du film,
    « Le masque de Demetrios »?

    Merci et bonne année.

  2. L’argument : « ce film a vieilli » me paraît toujours très suspect.
    Tout vieillit, y compris ce qu’il se passe aujourd’hui … qui vieillira très vite aussi.
    Lorsque l’on regarde un film ancien, il faut pouvoir se remettre dans le contexte de l’époque.
    C’est le moindre des respects à avoir.

  3. Ah, voilà une remarque intéressante…
    Faut-il regarder les films dits « anciens » avec les yeux de l’époque ou avec nos yeux modernes ?
    C’est un sujet dont on peut discuter mais, personnellement, j’ai tendance à les regarder avec un regard moderne. Le contexte de l’époque peut permettre de comprendre pourquoi il y a telle chose ou telle autre, mais le film dans sa globalité je l’apprécie ou pas en fonction de mes critères actuels.

    A mes yeux, le problème avec « le film a vieilli » est plutôt qu’il s’agit d’un jugement très subjectif (comme le démontre d’ailleurs nos deux avis, « Elle » et « Lui », contradictoires sur ce film) C’est une impression un peu fourre-tout à laquelle on se rattache lorsque l’on n’a pas accroché à un film. Elle est donc très imprécise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *