11 avril 2007

Jarhead, la fin de l’innocence (2005) de Sam Mendes

Titre original : « Jarhead »

Jarhead, la fin de l'innocenceElle :
La guerre du Golfe. Un film intéressant pour montrer l’absurdité de la guerre au travers de la vie d’un jeune sniper entraîné tout spécialement pour tuer. Sam Mendes évoque la propagande, les humiliations, les frustrations, l’ennui, l’attente d’une guerre qui n’en finit pas d’arriver et qui s’achèvera sans qu’aucune balle ne soit tirée. C’est bien filmé et ressenti mais on n’échappe pas, nous aussi, à un certain ennui.
Note : 3 étoiles

Lui :
En détaillant dans sa première partie la mise en condition des marines, Jarhead, la fin de l’innocence évoque quelque peu Full Metal Jacket mais il faut bien avouer qu’il souffre de la comparaison car il est loin d’avoir l’intensité du film de Stanley Kubrick. Nous sommes en 1990, au moment où débute la Guerre du Golfe et nous suivons donc ces marines au Koweït où ils ne vivront qu’une longue attente inutile. Sam Mendes tente de recréer tous les processus psychologiques qui vont transformer ces jeunes hommes et les marquer certainement à vie. Cette introspection reste le plus souvent superficielle, engluée dans les codes et folklores du genre « vie militaire ». C’est un peu le problème du film : osciller entre offrir des images faciles et de montrer une certaine vacuité et l’inutilité de l’attente. Le film est basé sur le récit autobiographique d’Anthony Swofford dont le livre fut un best-seller aux Etats-Unis… en 2003, l’année du début de la guerre en Irak.
Note : 2 étoiles

Acteurs: Jake Gyllenhaal, Scott MacDonald, Peter Sarsgaard, Jamie Foxx
Voir la fiche du film et la filmographie de Sam Mendes sur le site imdb.com.

Voir les autres films de Sam Mendes chroniqués sur ce blog…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *