10 juillet 2006

L’Atalante (1934) de Jean Vigo

L'Atalante Elle :
Ce dernier film de Jean Vigo, vu ici en version restaurée, est le plus abouti. Sur une péniche, un jeune couple de mariniers éprouve des difficultés à vivre ensemble dans cet espace restreint. A bord, un homme à tout faire, incarné par un Michel Simon dépenaillé et gouailleur, a des moeurs étranges mais un grand coeur. C’est lui qui parviendra à ramener la jeune femme auprès de son mari. Ce film est précurseur des films de la Nouvelle Vague de par son onirisme, sa poésie et son réalisme cru.
Note : 3 étoiles

Lui :
Cette version de L’Atalante (restaurée en 1990) serait la plus proche de celle qu’aurait voulu Jean Vigo. Ce qui frappe le plus quand on la regarde soixante-dix ans après sa création, c’est la vérité qui se dégage de l’histoire racontée, cette authenticité qui inspira tant de cinéastes (la Nouvelle Vague notamment) et, à ce titre, l’interview de François Truffaut (1) qui, en 1970, parle de ce film est hautement intéressant : il permet de mieux replacer ce film et de comprendre pourquoi il a tant été porté au pinacle par une génération de cinéastes. Bien plus que Zéro de Conduite, cette touchante histoire, si superbement racontée, laisse entrevoir quel magistral cinéaste aurait pu être Jean Vigo s’il n’était mort si jeune.
Note : 4 étoiles

Acteurs: Michel Simon, Dita Parlo, Jean Dasté
Voir la fiche du film et la filmographie de Jean Vigo sur le site IMDB.

Voir les autres films de Jean Vigo chroniqués sur ce blog…

(1) Cette interview figure dans les suppléments du DVD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *