18 octobre 2006

Closer, entre adultes consentants (2004) de Mike Nichols

Titre original : « Closer »

Closer Elle :
(pas vu)

Lui :
Alors que je m’attendais à voir un film facile et insignifiant, j’ai été vraiment frappé par la force de ce film. « Closer » est en effet étonnant. Il est étonnant tout d’abord par sa forme puisqu’il n’y a en tout que quatre personnages et que toutes les scènes sont des longs dialogues entre deux de ces personnages ; il serait d’ailleurs plus juste de parler de confrontations… Il est aussi étonnant par sa construction, avec des ellipses brutales que l’on ne perçoit pas immédiatement. Il est étonnant enfin (et surtout) par la force de ses dialogues et du jeu des acteurs, une force qui est plutôt coutumière du théâtre que du cinéma (il s’agit d’ailleurs de l’adaptation d’une pièce de Patrick Marber). La base est simple : un chassé-croisé permanent entre deux couples qui se font et se défont plusieurs fois. L’habileté de Mike Nichols est d’avoir filmé cela très sobrement et sans austérité aucune : cette série de huis clos sait rester facile à regarder, avec même quelques notes d’humour. Tout au plus pourra t-on reprocher au scénario de ne pas s’enfoncer très profondément dans les personnages mais l’ensemble est vraiment convaincant.
Note : 5 étoiles

Acteurs: Jude Law, Julia Roberts, Natalie Portman, Clive Owen
Voir la fiche du film et la filmographie de Mike Nichols sur le site imdb.com.

2 réflexions sur « Closer, entre adultes consentants (2004) de Mike Nichols »

  1. J’ai été déçu comme un fou, un bon metteur en scène, une bande d’acteurs sexys, jeunes et talentueux, résultat un film mou, des histoires de couples, d’amour, d’infidélité qui sonnent faux, trop théatral, téléphoné, et un peu trop chicos, bavard, même pas sexy mais vulgaire.

  2. Pas d’accord du tout avec le commentaire précédent. J’ai trouvé ce film magnifiquement bien tourné (dans tous les sens du terme) et pour tout vous dire, j’ai commencé à le regarder vers 2h du mat, en pensant m’endormir devant, mais j’ai été littéralement « scotché ». Ce film m’a pour ainsi dire « mis une claque » et j’en ai même eu du mal à trouver le sommeil après. Moi qui m’attendait à un film un peu mou, pour ne pas dire niais, quel bonne surprise! Il est rentré directement dans mon top « three », juste derrière eternal sunshine of the spotless mind de GONDRY et Rockers un film méconnu du grand public.
    Voila ce sera tout!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *