20 septembre 2006

« Le tableau noir » (2000) de Samira Makhmalbaf

Titre original : « Takhté siah »

Le tableau noirElle :
Douloureuse plongée dans l’univers du Kurdistan avec la présence de deux instituteurs chargés d’un tableau noir qui sillonnent les hautes montagnes arides à la recherche d’élèves à éduquer. L’un rencontre des enfants contrebandiers qui ont comme seul objectif la survie dans ce monde hostile. L’autre instituteur se mêle à une foule errante de vieillards kurdes qui tentent de gagner la frontière irakienne et ont bien du mal à tenir debout. La tentative désespérée d’éduquer ces pauvres hommes humiliés passe du comique au tragique. Le tableau devient une civière, un paravent, une étente à linge et enfin un abri contre les balles. Cette talentueuse cinéaste iranienne de 20 ans donne une émouvante et onirique vision de ces peuples kurdes oubliés et harassés par des années de guerre.
Note : 4 étoiles

Lui :
C’est un film assez poignant. La réalisatrice choisit de prendre des personnages inhabituels, des instituteurs portant leur tableau noir sur le dos, pour nous dépeindre la situation sur la frontière Iran-Irak en pleine guerre. Sur ces montagnes arides, il ne semble rester que des gamins qui font de la contrebande et une procession de vieillards. La qualité de réalisation (photo) assure la réussite du film qui parvient parfaitement à nous faire partager les sentiments de ces hommes. En revanche, l’interprétation est assez inégale, allant du meilleur (l’instituteur) au pire (la femme).
Note : 3 étoiles

Acteurs: Said Mohamadi, Behnaz Jafari
Voir la fiche du film et la filmographie de Samira Makhmalbaf sur le site imdb.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *