19 juin 2006

Si j’avais un million (1932) d’ Ernst Lubitsch, Norman Taurog, James Cruze, H. Bruce Humberstone, Norman McLeod, Stephen Roberts, William A. Seiter & Lothar Mendes

Titre original : « If I had a million »

If I Had a MillionElle :
(pas vu)

Lui :
Célèbre film à sketches du début des années 30 basé sur un scénario simple : à la veille de sa mort, un industriel richissime, déçu par la cupidité de ses proches, décide de donner un million de dollars à huit inconnus pris au hasard dans l’annuaire. Cet argent tombé du ciel va bien entendu avoir des conséquences très différentes selon les cas. Les sketches sont assez inégaux, tous remplis de cet humour un peu grinçant des années trente, humour même franchement noir pour l’un des sketches. Celui avec WC Fields est complètement farfelu. L’attribution des sketches aux différents réalisateurs est assez incertaine mais Lubitsch aurait signé le très court (mais excellent) sketch avec Charles Laughton. Parmi les scénaristes, on peut noter la présence du jeune Joseph Mankiewicz.
Note : 3 étoiles

Acteurs: Richard Bennett, Gary Cooper, W.C. Fields, Charles Laughton, George Raft
Voir la fiche du film sur le site imdb.com.

3 réflexions sur « Si j’avais un million (1932) d’ Ernst Lubitsch, Norman Taurog, James Cruze, H. Bruce Humberstone, Norman McLeod, Stephen Roberts, William A. Seiter & Lothar Mendes »

  1. Un film vraiment rare… Pas de DVD en vue…La séquence où Laughton monte faire une grimace à son patron n’est pas mal du tout, mais celle où W. C. Fields joue les éléphants dans un magasin de porcelaine vaut aussi le déplacement..

  2. Merci pour ce commentaire.
    Ce n’est pas W.C. Fields dans le magasin de porcelaine : C’est Charles Ruggles, un acteur qui, comme ici, a souvent fait tandem avec Mary Boland (qui joue sa femme).

    W.C. fields, c’est le sketch avec les autos… 🙂

  3. Voir et revoir ce film… en ayant pitié de cette femme israëlienne dont le Million est enseveli sous un tas d’ordures avec son Matelas jugé trop vieux par sa fille…………….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *