22 mars 2006

Le Journal de Bridget Jones (2001) de Sharon Maguire

Titre original : « Bridget Jones’s Diary »

Le Journal   de Bridget Jones Elle :
Pitoyable adaptation du roman d’Helen Fielding qui semble-t-il a participé au scénario. Le film tombe dans la caricature grossière de cette trentenaire célibataire. Bridget ne nous fait pas rire du tout et encore moins Hugh Grant qui choisit des rôles de plus en plus insipides.
Note : 2 étoiles

Lui :
C’est un film que j’ai trouvé assez agaçant, Bridget Jones en fait des tonnes, en tout cas beaucoup trop, et on ne peut pas vraiment dire qu’il s’agisse là d’un regard particulier posé sur une trentenaire célibataire. Non, c’est assez racoleur, et vite lassant.
Note : 2 étoiles

Acteurs: Renée Zellweger, Colin Firth, Hugh Grant
Voir la fiche du film et la filmographie de Sharon Maguire sur le site IMDB.

7 réflexions sur « Le Journal de Bridget Jones (2001) de Sharon Maguire »

  1. Il est vrai que l’humour est lourd(quelle rime!), mais ce film se laisse regarder lors des longues soirées familiales ou pour se détendre

  2. Je viens à l’instant même de découvrir votre blog et je dois avouer que l’idée de mettre vos deux critiques séparées m’a bien séduit 🙂
    Pour commenter à mon tour ce film,j’avoue être ravi de constater qu’il n’y a pas que moi qui n’ai pas super accroché à ce film.

  3. Je suis vraiment pas du même avis que vous 2, j’ai trouvé l’adaptation du best seller trés bien menée, et les acteurs principaux (renée ,hugh, et colin) trés talentueux.
    Je ne me lasse pas de revoir ce film qui me fait toujours autant rire, l’humour est léger parfois, mais révèle souvent l’intelligence de l’auteur Helen Fielding.Par ailleurs, la bande originale de ce film est somptueuse.
    Pour ce qui est de l’avis numéro 1, »Hugh Grant qui choisit des rôles de plus en plus insipides » je propose à l’auteur de cette d’approfondir sa pensée et surtout de revoir la portée du mot insipide à la vue de certains films comme Pour un garcon.

  4. Merci pour votre commentaire.

    Le problème d’Hugh Grant à mon avis, c’est qu’il est charmant… :-))
    Je ne vois d’ailleurs pas comment il serait possible de ne pas le trouver charmant (ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le « gendre idéal » ou « le tombeur des belles-mères »…)
    Il est donc un peu prisonnier de son propre personnage.

  5. Ce dernier commentaire me laisse perplexe…Vous semblez vous éloigner de votre critique,le charme de Hugh Grant n’affecte en aucun cas ses performances cinématographiques.Je ne pense pas non plus que ce soit un problème.Ce que vous avez peut -être voulu dire de façon maladroite c’est que Hugh Grant choisit souvent de tourner dans des comédies romantiques…ce qui n’est pas faux, mais là encore je vous invite à regarder le film suivant : Pour un garçon. Il a pour ce film était récompensé d’un Golden Camera (Allemand) en tant que meilleur
    acteur international.( Ce film n’est pas une comédie romantique et on sait tous que le charme contribut mais ne suffit pas pour être reconnu dans le monde du cinéma.)
    Enfin, pour revenir au Journal de Briget Jones j’ajouterai que c’est justement dans ce film que Hugh Grant a pour la première fois « casser » cette IMAGE de « gendre idéal » , il me semble que Daniel Cleaver (dans le roman comme dans le film) n’est pas le charmant célibataire que Hugh Grant a incarné dans Notting Hill ou 4 mariages et 1 enterrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *