31 octobre 2005

Ivre de femmes et de peinture (2002) d’ Im Kwon-Taek

Titre original : « Chihwaseon »

Ivre de femmes et de peinture Elle :
Très beau film sur la signification de l’Art au sein de la société coréenne du XIXe siècle. Les images sont aussi belles que les peintures que réalise cet artiste talentueux dont on suit le parcours chaotique depuis l’enfance jusqu’à la mort. Les paysages ressemblent à ceux que réalise le peintre. Par son art, il apporte du bonheur aux gens qui l’entourent mais en même temps il doit résister aux pressions pour trouver sa voie artistique, peindre ce qu’il aime, ne pas céder aux codes stéréotypés de la peinture coréenne classique et atteindre l’éternité et l’universel. Ce génie de la peinture ne doit plus se contenter de copier les maîtres mais doit faire émerger l’énergie créatrice qui l’anime et le singularise. L’alcool et les femmes accompagnent son cheminement intérieur. Avec Ivre de femmes et de peinture, on est transporté dans une autre dimension imaginaire bien loin du monde réel et de ses normes.
Note : 5 étoiles

Lui :
Très beau film, qui nous plonge dans la vie d’un peintre à la vie un peu nébuleuse de la fin du XIXe siècle en Corée. On semble toucher sa quête permanente de l’absolu grace à une mise en scène assez gracieuse et aérienne, tout en petites touches. La beauté de sa peinture, sa pureté et sa grande expressivité ne sont bien sûr pas étrangères à la faculté d’envoûtement du film.
Note : 5 étoiles

Acteurs: Choi Min-Sik, Ahn Sung-Ki, Yu Ho-Jeong, Kim Yeo-Jin
Voir la fiche du film et la filmographie de Im Kwon-Taek sur le site IMDB.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *