2 août 2005

Punch-drunk love (2002) de Paul Thomas Anderson

Punch drunk loveElle :
Film remarquable pour l’étrangeté de son sujet, de sa mise en scène et de sa musique. Le réalisateur de Magnolia se penche sur le sort d’un directeur d’entreprise mal dans sa peau et étouffé par ses sept sœurs. Il a plus pensé à son travail qu’à sa vie privée. Punch-drunk Love est une curiosité car sa mise en scène désarticulée est ponctuée d’accélérations et de ralentissements, de sons dissonants, d’endroits immenses vides et froids comme pour mieux mettre en évidence un monde déshumanisé peuplé de chiffres et de voix téléphoniques. A cet égard, Anderson nous gratifie de plans évocateurs sur des rayons de supermarché qui font penser aux photos d’Andréas Gursky. Il villipende la société de consommation tout comme son héros qui sous ses airs calmes, expulse parfois sa violence intérieure de manière fracassante. Le scénario est non dénué d’humour mais pêche cependant par un certain manque d’étoffe. On aurait aimé un peu plus de profondeur pour rompre un certain ennui qui s’installe notamment lors des confrontations avec les types du sex-shop.
Note : 3 étoiles

Lui :
Je n’avais pas aimé, mais alors pas du tout, Magnolia. Cette fois-ci, j’ai trouvé que Punch-drunk Love comporte quelques aspects intéressants, mais globalement l’ensemble manque de finalité à mes yeux : on a un peu l’impression que le scénariste a pris un personnage central un peu « dérangé/décalé » pour pouvoir mettre bout à bout des séquences et faire des enchaînements saugrenus. Personnellement, je n’accroche pas trop et si je suis tout d’abord intrigué, je m’ennuie assez rapidement…
Note : 2 étoiles

Acteurs: Adam Sandler, Emily Watson, Philip Seymour Hoffman
Voir la fiche du film et la filmographie de Paul Thomas Anderson sur le site IMDB.

Voir les autres films de Paul Thomas Anderson chroniqués sur ce blog…

3 commentaires sur « Punch-drunk love (2002) de Paul Thomas Anderson »

  1. Très intéressant ce blog. Même si nous n’avons pas vraiment les mêmes idées sur certains films (je trouve notamment que PUNCH-DRUNK LOVe est l’un des films majeurs de ces dernières années, moi qui avais aussi détesté MAGNOLIA).
    Faudra que je pense à repasser par ici.

  2. Merci pour ces commentaires… et ce n’est pas si courant de rencontrer quelqu’un qui n’a pas trop aimé Magnolia. 🙂

    Bon, maintenant, ce n’est pas impossible que nous soyons passé à côté de Punch-Drunk Love, mais comme je le disais c’est ce manque apparent (à mes yeux du moins) de finalité qui me gêne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *