28 novembre 2021

Livre : 1001 films à voir avant de mourir

1001Je dois avouer avoir une méfiance instinctive vis-à-vis des listes « les plus grands films » que l’on peut voir fleurir ici et là. C’est surtout l’idée de classement qui m’inspire cette défiance. En revanche, dresser une liste de films remarquables à un titre ou à un autre est une démarche plus concevable et même naturelle. C’est ce que fait ce livre d’origine anglaise, « 1001 films à voir avant de mourir »,  qui est ici dans sa douzième édition depuis 2003. J’ai plutôt eu une bonne surprise en l’achetant.

Sa grande qualité est de ne pas simplement dresser une liste : outre les informations traditionnelles de production et de casting, chaque film est présenté avec un commentaire écrit par l’un des quelque 70 contributeurs internationaux, critiques pour la plupart. Ces commentaires sont bien écrits et intéressants. Les films sont présentés chronologiquement depuis Le Voyage dans le Lune de Méliès (1902) jusqu’à Nomadland de Chloé Zhao (2020). Chaque film est présenté soit sur une double page (avec affiche + photo pleine page), soit sur une page (avec affiche et photo quart de page), soit sur une demi-page (sans photo). Cela crée donc trois classes d’importance. L’impression est de grande qualité et l’ouvrage totalise 960 pages. Revers de la médaille, il est assez lourd à tenir en main mais on ne s’en plaindra pas…

Trouver que tel film ne devrait pas y figurer ou, à l’inverse, s’indigner de ne pas y trouver tel autre n’a que peu d’intérêt car c’est inévitable. L’approche à avoir est plutôt de puiser dans ces suggestions, de faire des découvertes. La liste me semble assez bien faite, plutôt classique jusqu’à 1970 (qui est approximativement à la moitié du livre). C’est dans la seconde moitié que l’on pourrait ergoter à propos de certains choix. Tous les genres sont représentés, y compris les films d’horreur (j’espère pouvoir mourir sans avoir vu certains des films listés :-)) Les Etats-Unis sont bien entendu les plus représentés (569 films) suivi de la France (155), de la Grande-Bretagne (95), de l’Italie (73), de l’Allemagne (61) et du Japon (30, ce qui est certainement trop peu) (1).
Note : 4 étoiles

Voir le livre sur Livres-cinema.info

Voir la liste des films cités…. (édition anglaise, toutes éditions confondues)

(1) Ces statistiques viennent de Wikipédia et concerne l’édition anglaise. Certains films français ont été ajoutés à l’édition française mais l’éditeur ne précise pas combien.

2 réflexions sur « Livre : 1001 films à voir avant de mourir »

  1. Bonjour « Elle » et « Lui ».

    Ma cinéphilie se construit toujours et ce type de listes a le mérite à mes yeux de poser quelques titres référentiels pour encourager la curiosité. C’est évidemment toujours contestable, mais je me dis que c’est une source écrite parmi d’autres et qu’on peut sans doute y faire de belles découvertes. Le tout étant qu’ensuite, les films soient accessibles…

    Je me demande comment l’équipe travaille pour chaque nouvelle édition. En effet, ajouter quelques titres parmi les plus récents suppose d’en retirer d’autres. Je m’interroge sur les raisons du « sacrifice ». Quant à la version française, il me semble y avoir vu une fois 1002 films, c’est-à-dire les 1001 de la version américaine, auxquels avait été ajouté « Bienvenue chez les Ch’tis ». Mais je ne suis pas tout à fait sûr de moi, pour le coup.

    Bon dimanche à vous deux 🙂

  2. Hum, non, pas de Bienvenue chez les Ch’tis dans la dernière édition française…. 🙂

    L’éditeur ne communique pas sur la méthodologie employée pour former la liste. N’ayant pas compté les films, je ne sais même pas si les quelques titres français ajoutés ont provoqué la sortie d’autres… (je suppose que oui…. ne serait-ce que pour des questions de mise en page).

    Bon mais la liste est bien faite. Je trouve que ce livre est intéressant, ne serait-ce que pour la partie jusqu’en 1970 (soit la moitié du livre). Après, le choix est parfois plus surprenant. Bon, mais cela peut être l’occasion de faire des découvertes. Il y a certains films dont je n’ai *jamais* entendu parler. Il y a à mon goût beaucoup de films d’horreur (il faut savoir que le coordinateur, Steven Jay Schneider, est un spécialiste des films d’horreur… mais ce n’est plus lui apparemment qui fait les mises à jour, ce serait Ian Haydn Smith (il est mentionné sur la couverture de l’édition anglaise ), auteur anglais de livres sur le cinéma, notamment pour BFI).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *