26 octobre 2020

Le Soleil même la nuit (1990) de Paolo Taviani et Vittorio Taviani

Titre original : « Il sole anche di notte »

Le Soleil même la nuit (Il sole anche di notte)1753. Le baron Sergio Giuramondo, à la cour du roi Charles III de Naples, est destiné à une belle carrière. Mais lorsqu’il découvre que sa fiancée d’élection, la duchesse Cristina, a été une des maîtresses du monarque, il s’enfuit et rejoint un couvent. La vie de l’Église ne parvenant à satisfaire sa soif d’absolu, il se fait ermite sur le mont Petra…
Le Soleil même la nuit est librement adapté d’une nouvelle de Léon Tolstoï, Le Père Serge. C’est la seconde adaptation par les frères Taviani d’une nouvelle du romancier russe, après Saint Michel avait un coq (1971). Le thème est le chemin long et difficile vers la sainteté d’un homme orgueilleux. Celui-ci se lance de façon très entière dans la recherche d’un absolu, qu’il ne pourra trouver. Si le film des frères Taviani aurait certainement profité d’une interprétation plus forte, Julian Sands ne parvenant pas vraiment à exprimer toute la complexité de son personnage, il n’en est pas moins très beau grâce à une superbe photographie (magnifiques plans des Abruzzes) et des cadrages parfaits et puissants. Souvent considéré comme assez mineur dans leur filmographie, Le Soleil même la nuit est néanmoins un fort beau film.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Julian Sands, Nastassja Kinski, Charlotte Gainsbourg, Massimo Bonetti, Margarita Lozano, Patricia Millardet, Rüdiger Vogler
Voir la fiche du film et la filmographie de Paolo Taviani et Vittorio Taviani sur le site IMDB.

Voir les autres films de Paolo Taviani et Vittorio Taviani chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur les frères Taviani

Le Soleil même la nuit (Il sole anche di notte)Julian Sands et Patricia Millardet dans Le Soleil même la nuit (Il sole anche di notte) de Paolo Taviani, Vittorio Taviani.

Autres adaptations de la nouvelle de Tolstoï :
Le Père Serge (Otets Sergiy) de Yakov Protazanov et Alexandre Volkoff (1918) avec Ivan Mozzhukhin
Le Père Serge de Lucien Ganier-Raymond (1945) avec Jacques Dumesnil
Otets Sergiy de Igor Talankin (1979) avec Sergey Bondarchuk.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *