6 décembre 2013

Livre : La Comédie Screwball hollywoodienne 1934-1945

« Sexe, amour et idéaux démocratiques » par Grégoire Halbout

La Comédie Screwball hollywoodienne 1934-1945 de Grégoire Halbout De toute l’histoire du cinéma hollywoodien, l’explosion de la comédie américaine dite « Screwball » entre 1934 et 1945 est l’une des plus fascinantes qui soient. Elle est fascinante par l’ampleur et la rapidité de son succès populaire, par sa nouveauté, par son inventivité et sa liberté de ton malgré la censure. Elle a permis à l’Hollywood vacillant du début des années trente de cimenter son rétablissement. Ces quelque dix années nous ont fourni les plus grandes comédies américaines.

C’est une étude approfondie de ce phénomène que l’universitaire Grégoire Halbout nous offre ici, la première étude en langue française sur le sujet avec une telle profondeur. Son approche est méthodique. Dans un premier temps, il cherche à dresser une carte d’identité du genre, en identifiant les répétitions et les stéréotypes narratifs. Pour ce faire, il prend appui sur l’étude minutieuse du contenu de quarante films, ce qui constitue un échantillon particulièrement étoffé puisqu’on y trouve largement tous les films les plus influents (on peut estimer la totalité de la production de comédies screwball à environ 150 en dix ans).

Dans un deuxième temps, Grégoire Halbout se penche sur l’influence de la censure sur les contenus. En effet, la période de l’instauration du Code Hays coïncide étrangement avec celle des premières comédies screwball. En se basant sur les correspondances (courriers) entre le comité de censure PCA et les studios, l’auteur peut décrire en détail la façon dont cette influence s’exerçait. Il nous montre ensuite comment les auteurs parvinrent à développer un style subtil et allusif pour contourner les interdictions. Cette partie est assez passionnante.

Dans une non moins intéressante troisième partie, l’auteur analyse la façon dont la comédie screwball s’inscrit dans son époque de renouveau économique et œuvre à la consolidation d’un idéal : le « rêve de la réussite dans une société forte et ouverte qui promet à chacun une part légitime du bonheur ». Il montre comment la comédie screwball peut ainsi être vu comme « une relecture du contrat social à travers la fictionnalisation de l’intimité », aboutissant à « une émergence du privé dans la sphère publique ».

La Comédie Screwball hollywoodienne est une étude brillante de ce genre qui a tant marqué le développement du cinéma et dont l’influence se ressent jusqu’à aujourd’hui dans les comédies.
( Editions Artois Presses Université 2013, 423 pages, 28 € )
Voir sur le site de l’éditeur…
Voir sur Amazon…

Quelques grands réalisateurs de comédies screwball : Frank Capra, George Cukor, Tay Garnett, Howard Hawks, Garson Kanin, Gregory La Cava, Mitchell Leisen, Ernst Lubitsch, Leo McCarey, Preston Sturges, W.S. Van Dyke, Billy Wilder.

En couverture : Katharine Hepburn et Cary Grant posant pour une photo promotionnelle du film Holiday (1938) de George Cukor.

Une réflexion sur « Livre : La Comédie Screwball hollywoodienne 1934-1945 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *