31 décembre 2012

L’épée Bijomaru (1945) de Kenji Mizoguchi

Titre original : « Meitô bijomaru »
autre titre français : « L’excellent sabre Bijomaru »

L'excellent sabre BijomaruL’apprenti Kiyone Sakurai forge un sabre pour son bienfaiteur le samouraï Onoda. Il espère par la même gagner le cœur de sa fille. Hélas, le sabre se brise lors du premier combat et le samouraï est assigné à résidence par son seigneur. Pour se racheter, Sakurai tente de créer un autre sabre… L’épée Bijomaru a été tourné en trois semaines, pendant la guerre. Les films alors produits devaient exalter les nobles valeurs guerrières du Japon au service de l’Empereur, sujet qui n’était pas pour plaire à Mizoguchi. Dans ce strict cadre imposé, il parvient à réaliser un film assez personnel, bien loin du classique film de propagande : tout d’abord, il place l’action un siècle en arrière, à l’époque de la fin du Shogunat, il donne une grande place (presque documentaire) à la philosophie nécessaire à la création d’un sabre parfait et enfin, et surtout, il place une femme au premier plan d’une histoire à priori très masculine ; c’est à elle qu’incombe de porter le coup justicier. Même s’il a été tourné en hâte avec peu de moyens, L’épée Bijomaru ne déçoit aucunement et comporte même de très belles scènes. Il reste toutefois en deçà des autres films du réalisateur.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Shôtarô Hanayagi, Eijirô Yanagi, Isuzu Yamada
Voir la fiche du film et la filmographie de Kenji Mizoguchi sur le site IMDB.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *