16 avril 2011

The New York hat (1912) de David W. Griffith

The New York HatLui :
(Film muet, 16 minutes) Une mère lègue une petite somme d’argent au pasteur de son village pour qu’il achète à sa fille quelques frivolités dont elle est privée par un père trop rigide. Le pasteur achète un chapeau de la toute dernière mode qui faisait visiblement très envie à la jeune fille. Dans le village, cet achat fait jaser… The New York Hat illustre la rigidité des codes de la morale victorienne de cette époque et cette propension à juger et à condamner sur de simples apparences. La jalousie est le principal moteur de ces travers. Le scénario est signé par la toute jeune (14 ans!) Anita Loos, dont ce serait la première adaptation au cinéma (1). L’histoire est simple mais Griffith sait lui donner de la force. Il s’agit du dernier film de Mary Pickford sous la direction de Griffith, l’actrice passant ensuite de Biograph à la Paramount. On notera la présence de Lionel Barrymore dans l’un des premiers rôles (2) et l’une des premières apparitions de Liliane Gish dans un petit rôle (l’une des trois jeunes filles devant la vitrine, puis devant l’église).
Note : 3 étoiles

Acteurs: Mary Pickford, Lionel Barrymore, Charles Hill Mailes, Claire McDowell, Mae Marsh
Voir la fiche du film et la filmographie de David W. Griffith sur le site IMDB.
Voir les autres films de David W. Griffith chroniqués sur ce blog…

Remarques :
(1) Anita Loos sera l’une des grandes scénaristes d’Hollywood. Son livre le plus célèbre est sans aucun doute « Les hommes préfèrent les blondes ».
(2) Il est parfois fait mention d’un film de 1908 appelé « The Paris Hat » qui serait le premier film de Lionel Barrymore. Il n’existe aucune preuve de l’existence d’un tel film. Il s’agit probablement d’une confusion avec The New York Hat. Lionel Barrymore ne débuta au cinéma qu’en 1911.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *