23 janvier 2011

Charlot apprenti (1915) de Charles Chaplin

Titre original : « Work »
Autre titre français : « Travail »

WorkLui :
(Muet 28 minutes) Charlot est l’apprenti d’un peintre en bâtiment qui l’exploite outrageusement. Ils se rendent dans une maison bourgeoise pour refaire les tapisseries… Charlot Apprenti est le premier film où Chaplin cherche à attirer la compassion : ici, son personnage ne donne plus les coups (ou alors involontairement), en revanche il en prend beaucoup et il les prend du fait de sa condition sociale. Les premières minutes nous le montre tirant péniblement une carriole lourdement chargée ; Work son patron, jugé sur celle-ci, le fouette comme une vulgaire bête de somme. Chaplin place donc son personnage dans le prolongement de celui de Le Vagabond, tourné deux mois plus tôt, mais il va ici encore plus loin. Il est dès lors bien difficile de ne pas ressentir de la pitié pour ce pauvre hère tout en bas de l’échelle sociale. Parallèlement, le couple bourgeois n’est guère sympathique. Ce contexte social donne à Charlot Apprenti une toute autre dimension même si le résultat n’est pas parfait. La qualité des gags est en effet assez inégale, certains sont toutefois très réussis (le chapeau, la statuette, les objets précieux, le pinceau, …), mais on peut noter globalement une certaine répétition et la chute finale semble plaquée. Charlot Apprenti est le huitième film pour la Essanay.
Note : 3 étoiles

Acteurs: Charles Chaplin, Charles Inslee, Edna Purviance, Billy Armstrong, Marta Golden
Voir la fiche du film et la filmographie de Charles Chaplin sur le site IMDB.

Voir les autres films de Charles Chaplin chroniqués sur ce blog…

Remarque :
Work Pour tous les premiers courts métrages de Chaplin, il faut éviter de regarder les versions disponibles sur internet qui sont d’une qualité déplorable, avec en plus des recadrages outranciers, beaucoup de coupures ou de scènes manquantes. Il en de même de certaines éditions en DVD. Il faut privilégier les versions restaurées par l’américain David Shepard, véritable magicien de la restauration de films anciens (c’est le cas, par exemple, des coffrets Arte).
Voir ci-contre la comparaison de deux images. Un recadrage rend la scène de la bouche d’égout presque incompréhensible : sur la version internet, à aucun moment on ne voit la bouche d’égout ouverte. De plus l’image est aplatie, la qualité est bien différente…

3 réflexions sur « Charlot apprenti (1915) de Charles Chaplin »

  1. Que pensez-vous du dernier coffret DVD  » La naissance de Charlot » – The Keystone Comedies , 1914″ qui vient de sortir? Les restaurations me semblent correctes. Il me semble que ce soit Shepard qui est l’auteur de ces préservations.

  2. Ah, ce coffret (” La naissance de Charlot” – The Keystone Comedies , 1914″ ), sur le plan de la restauration, c’est le plus beau de tous. Les restaurations sont très récentes et utilisent toutes les possibilités actuelles d’analyse d’image. Le résultat est magnifique. David Shepard a encore fait un travail d’esthète. Jusqu’à présent, les Keystone comedies de Chaplin n’étaient visibles que dans des versions assez abimées par le temps.

    Pour les périodes Essanay et Mutual, les restaurations de David Shepard datent d’il y a 10 ans ou plus. Même si elles sont déjà très bien, ce serait intéressant qu’ils les reprennent avec les toutes dernières techniques, celles qu’il a utilisées pour Keystone. Ce serait certainement encore plus beau… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *