28 janvier 2010

Largo Winch (2008) de Jérôme Salle

Largo WinchLui :
Largo Winch est une bande dessinée des années quatre-vingt-dix qui avait un certain charme et avait réussi à nous captiver avec un sujet pas bien passionnant à priori : une histoire d’héritier caché d’un grand groupe industriel qui se retrouve, malgré lui, victime de viles manœuvres de luttes de pouvoir. La bande dessinée de Jean Van Hamme et Philippe Francq jouait sur le choc de cultures, un (beau) garçon bourré d’idéaux lâché dans un panier de crabes, le tout saupoudré d’une bonne dose d’aventures. Le film ne parvient bien pas à retrouver cet équilibre. Menée tambour battant, cette histoire devient confuse et finalement pas très intéressante.
Note : 2 étoiles

Acteurs: Tomer Sisley, Kristin Scott Thomas, Miki Manojlovic, Mélanie Thierry, Gilbert Melki, Anne Consigny
Voir la fiche du film et la filmographie de Jérôme Salle sur le site IMDB.

3 commentaires sur « Largo Winch (2008) de Jérôme Salle »

  1. « Largo Winch est une bande dessinée des années quatre-vingt-dix » : vrai et faux. Vrai, dans le sens où c’est ce qui est le plus connu comme Largo Winch. Faux, car cela laisse penser que Largo Winch a été créé dans les années 90, ce qui n’est pas vrai.
    Largo Winch a été créé par Van Hamme dans les années 70, en romans. Les histoires ont ensuite été adaptées en BD par lui-même (et Francq), en enlevant les scènes un peu trop crues (trop SAS si vous voyez ce que je veux dire) et en modifiant quelques personnages secondaires.
    Bon, je passe sur la série TV minable qui en a été adaptée.
    Et enfin le film de Salle dont Van Hamme a co-écrit le scénario.
    Bref, je me permet juste de poster ce commentaire car je trouve que Van Hamme a toujours eu l’intelligence de faire évoluer Largo. Et le film est dans cette veine. Déplacer le siège du groupe W en Asie, c’est aller dans le sens de l’histoire. Se borner à faire du Largo des BD (avec brushing des années 90), voire des romans (avec cols « pelle à tarte » ?) aurait été un non sens… sauf à vouloir faire dans le OSS 117 de Dujardin…
    Même si le film n’est pas un chef-d’oeuvre cinématographique, il reste franchement bon dans sa catégorie, et surtout est une bonne adaptation contemporaine de Largo Winch.

  2. Hé bien, on dirait que j’ai bien fait d’attendre un peu avant de poster mon commentaire. Celui de Ben Chaïm m’apporte un regard tout à fait différent sur Largo Winch. Je ne connaissais en effet que les BD et je trouvais ce héros définitivement trop lisse…

    Je n’ai pas vu le film mais, s’il passe entre mes mains, je pense que je lui donnerai sa chance. Je n’en attends pas monts et merveilles, mais un bon moment de détente sera déjà bien.

    Ma BD préférée reste Soda, un personnage de flic déguisé en pasteur, plus drôle et (un peu) plus ambigu. Je ne sais pas ce que ça pourrait donner au cinéma, mais il y a une bonne trame de départ. Pas sûr toutefois de vouloir voir ce héros dessiné sortir de ses planches…

  3. Merci pour ces précisions.
    J’ignorais que Largo Winch était au départ un personnage de roman.
    Sinon, il est exact que cette adaptation est très actuelle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *