A casa nostra (2006) de Francesca Comencini

A casa nostraElle :
(pas vu)

Lui :
A Casa Nostra n’est pas un film sur la mafia. En réalité, Francesca Comencini (fille de Luigi Comencini) utilise ce jeu de mot pour décrire l’Italie actuelle avec son lot de corruption dû à l’attrait de l’argent, présenté ici comme unique moteur la société italienne. Le film se passe à Milan et introduit de multiples personnages dès les premières minutes ce qui plonge rapidement le spectateur dans la plus grande confusion. En fait, il faudra parfois attendre les dernières minutes pour visualiser les liens entre certains personnages, alors que notre intérêt aura, il faut bien l’avouer, en grande partie disparu. Il nous reste la belle photographie de Luca Bigazzi, tout en contrastes saisissants, entre les intérieurs chaleureux et les extérieurs impersonnels et froids. A Casa Nostra est certes un film dont on peut saluer les convictions politiques et son humanité mais qui pêche par une construction inutilement complexe.
Note : 2 étoiles

Acteurs: Luca Zingaretti, Valeria Golino, Giuseppe Battiston, Laura Chiatti
Voir la fiche du film et la filmographie de Francesca Comencini sur le site imdb.com.

5 réflexions sur « A casa nostra (2006) de Francesca Comencini »

  1. Critiques bien sévère, le film montre pourtant une italie réelle.Pas un mot sur l’interprétation toute en nuance de la jolie Valéria Golino. on retrouve le fétichisme des critiques qui ne voient que les acteurs superconnus!!!!

  2. @Philippe Deitz : je suis au regret de vous dire que votre perpétuelle critique de la critique en l’absence de tout recul critique devient gonflant de manière critique. Comme votre fétichisme à l’égard de Valéria Golino.

    🙂

  3. On ne se connait pas donc pas de raisons d’être agressifs ! Nous vivons encore dans un monde où on peut exprimer une opinion surtout si elle s’écarte du « correct et habituel ».J’entends bien que vous n’êtes pas professionnel de la critique, raison de plus pour ne pas parler de « perpétuelle critique de la critique » et de fétichisme parce que l’on a apprécié une actrice dont vous parlez peu…le spectateur d’un film a parfaitement le droit aussi de s’exprimer.Bonne journée quand même! philippe.

  4. bonjour,
    je cherche un film qui m’a frappée, mais comme un peu un rêve violent et coloré, et je pense qu’il pourrait s’agir de piano forte de Francesca comencini. Mon souvenir s’attache à un sentiment de grande violence une couleur bleu violent aussi, un oeil maquillé, un carnet- journal personnel illustré très beau. Si c’est bien ce film, pourriez vous m’envoyer quelques liens ou documents me permettant de retrouver ces images ? recevez toutes mes excuses pour vous encombrer avec ce problème et tous mes remerciements de votre lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *