4 mars 2009

Darling (2007) de Christine Carrière

DarlingElle :
Adapté du roman de Jean Teulé basé sur une histoire vraie, Darling nous plonge dans l’enfer de la vie d’une jeune femme broyée par sa famille puis par son mari dans la campagne bas-normande. Catherine est en mal d’amour depuis son enfance où ses parents moquaient sa silhouette rondouillarde. Les problèmes d’alcoolisme, de violence conjugale et paternelle, de chômage, de dépréciation de soi, de désamour expliquent cette lente inéluctable chute vers le fond. Brisée moralement et physiquement, elle avance courageuse, droit devant elle, dans l’espoir d’une vie meilleure et de récupérer ses enfants qu’elle a été obligée d’abandonner. Fille de paysan, elle rêve d’autres univers et en particulier celui des routiers qui passent devant chez elle. Le chemin qui se trace devant elle est de plus en plus obscur, dur et sans issue. Marina Foïs adopte un jeu sobre et émouvant qui sonne vrai et fait écho à toutes ces femmes battues et perdues.
Note : 4 étoiles

Lui :
L’histoire que nous raconte Darling est assez terrifiante. On aimerait pouvoir se réfugier et se dire que c’est caricatural et exagéré, mais non : le film de Christine Carrière est basé sur une histoire vraie, celle d’une jeune femme qui a une vie bien difficile. La réalisatrice a adopté un ton similaire à celui du livre de Jean Teulé, beaucoup étant raconté par l’héroïne elle-même en voix-off avec une distanciation et une certaine ironie qui permet d’éviter toute lourdeur. Le propos ici n’est pas de juger mais de raconter, il serait d’ailleurs un peu facile de trouver que cette jeune femme a fait des mauvais choix car elle en a eu bien peu. Marina Foïs, que l’on a plus l’habitude de voir dans des rôles bien plus légers, est assez étonnante, parvenant à donner beaucoup d’authenticité à son personnage, sans jamais grossir le trait. Darling est un film assez dur, qui secoue un peu, mais c’est aussi un témoignage sans aucun doute nécessaire.
Note : 3 étoiles

Acteurs: Marina Foïs, Guillaume Canet, Océane Decaudain, Anne Benoît, Marc Brunet
Voir la fiche du film et la filmographie de Christine Carrière sur le site imdb.com.

2 réflexions sur « Darling (2007) de Christine Carrière »

  1. Vous réagissez en fonction de votre personnalité et de votre vécu. C’est effectivement essentiel d’avoir les moyens de réagir, de se rebeller en pareil cas. Mais tout le monde n’a pas cette possibilité, que ce soit par éducation ou plus couramment par l’enchaînement des évènements : ce que l’on reçoit en 90 minutes de film est en fait un enchaînement très long.

    C’est justement le propos du film, de montrer comment une pareille situation, que l’on peut juger anormale vue (rapidement) de l’extérieur, est considérée comme normale vue de l’intérieur. En aucun cas, le film ne propose d’accepter cette situation. Il montre comment une telle situation peut exister et perdurer.

    Dire « puisqu’elle n’est pas fichue de se rebeller, elle mérite sa situation » est un mécanisme de défense personnelle. C’est aussi une condamnation injuste. Ce film est là justement pour le montrer.

  2. film très touchant et dérangeant.
    malheureusement il n’y a pas beaucoup d’évolution dans notre société pour réparer les malheurs de la vie. il faudrait plein de boulangère comme dans le film pour palier aux carences de nos systèmes sociaux et de justice. et pourtant on y met les moyens. notre fonctionnement est archaïque et trop figé et les quelques bonnes volontés ne suffisent pas à le changer.
    Darling représente bien ces personnes qui n’ont rien, se battent sans jamais se plaindre. Darling tu es la plus belle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *