3 janvier 2008

Flandres (2006) de Bruno Dumont

FlandresElle :
Un film épuré, parfois cru et violent qui va au plus près de l’âme de ses personnages. Bruno Dumont nous plonge dans ses Flandres natales auprès d’une jeune fille et d’hommes qui s’apprêtent à partir à la guerre dans un pays lointain. Les paysages tristes et gris sont à l’image de ces personnages sans horizon qui ne parviennent pas à exprimer leurs sentiments d’amour entre eux. Les dialogues sont dépouillés. La caméra effleure les visages impassibles comme pour mieux observer ce qui se passe à l’intérieur d’eux. Les scènes de sexe sont crues car l’amour et la fusion des âmes n’y ont pas de place. La guerre va transformer ces hommes en guerriers tueurs violents et violeurs. C’est cette expérience qui va conduire progressivement le personnage principal vers l’expression de sa sensibilité et de son amour envers la jeune femme. Les acteurs non professionnels rendent le film authentique et bouleversant.
Note : 4 étoiles

Lui :
Flandres est un film vraiment étonnant qui nous fait suivre un jeune campagnard en nous le montrant tout d’abord dans son élément, accomplissant les travaux de sa ferme du nord de la France : un bloc de granit, incapable de communiquer ses sentiments. Il va se retrouver plongé dans un environnement de guerre, loin de chez lui, où il va découvrir ses horreurs, où il va faire et subir des actes presque bestiaux. Cette traversée de l’inhumain va faire ressurgir sa propre humanité. Filmé avec des acteurs non professionnels, Flandres est terriblement efficace, avec peu de dialogues mais une très forte présence. C’est un film d’une indéniable puissance.
Note : 4 étoiles

Acteurs: Adélaïde Leroux, Samuel Boidin, Henri Cretel
Voir la fiche du film et la filmographie de Bruno Dumont sur le site imdb.com.

Voir les autres films de Bruno Dumont chroniqués sur ce blog…

3 réflexions sur « Flandres (2006) de Bruno Dumont »

  1. Voilà qui s’appelle démarrer l’année en beauté ! Enfin, je trouve : Dumont, quand même, je fais partie des biens contents qu’il existe…
    Alors si le coeur vous en dit, et si vous ne la connaissez pas déjà, chez M. Devo, il y a une interview de Dumont tout bonnement magnifique.
    Bon, je ne sais pas comment faire, alors ça ne va pas être propre, mais le cas échéant, un copié-collé dans la barre d’adresse devrait sauver la double mise :
    http://www.matierefocale.com/article-6941018.html
    et
    http://www.matierefocale.com/article-6949298.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *