31 décembre 2007

Anna et le roi (1999) de Andy Tennant

Titre original : Anna and the King

Anna et le roiElle :
Se laisser submerger par cette épopée visuelle et sonore est un véritable enchantement. Le dépaysement total est assuré. Les décors, costumes et paysages du Siam sont somptueux. Le scénario est assez cohérent même s’il pêche un peu par ses côtés trop hollywoodiens. Bref un excellent moment à passer.
Note : 5 étoiles

Lui :
Ce film est avant tout un grand spectacle, pour les yeux car les décors, qu’ils soient créés ou naturels, sont exotiques et somptueux, une explosion de couleurs et de matières, et pour les oreilles car l’univers sonore est lui aussi puissant. Bien-sûr, les esprits chagrins pourraient se gausser de certaines conventions bien hollywoodiennes et pointer les inévitables libertés historiques. Mais ne boudons pas notre plaisir : Anna et le roi est de l’Hollywood-spectacle de la meilleure veine.
Note : 5 étoiles

Acteurs: Jodie Foster, Chow Yun-Fat, Bai Ling, Tom Felton
Voir la fiche du film et la filmographie de Andy Tennant sur le site imdb.com.

Note : Ce film fut d’une manière globale copieusement raillé par la critique. Un chroniqueur de Télérama a notamment écrit qu’Anna et le roi « devrait émerveiller les petites filles romantiques et les garçonnets qui rêvent d’aventures »… Je suis heureux que nous ayions su garder nos âmes d’enfants. En tout cas, voilà un beau film de reveillon.

5 commentaires sur « Anna et le roi (1999) de Andy Tennant »

  1. Pas vu. Malgré Jodie-que-j’aime-tant. Et c’est vrai que Brynner et Kerr, c’est chargé de souvenirs…
    Bref…
    Bonne et heureuse année 2008 aux amants du cinéma 🙂

  2. moi, je l’ai vu le film 2 fois au cinéma puis j’ai acheté la cassette après… c’est vraiment émouvant et c’est une merveille pour les yeux et les oreilles. Bref très bon film…Et je n’oublie pas de saluer la performance de Jodie Foster qui est exceptionelle…

  3. superbe prestation de l’acteur chow yun-fat toute en nuance et en retenue de chow yun-fat.au-delà de la belle histoire, on aborde les thèmes de l’esclavage, des relations interculturelles et de leurs complexités. l’occident magnifie jodie foster, mais ce n’est pas elle qui crève l’écran, mais yun-fat.
    il parvient à camper un roi crédible et attachant malgré ce qui ébranle nos convictions d’occidentaux. en cela, il réussit vraiment bien.
    merci à cet acteur resté peu reconnu pour son talent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *