19 novembre 2007

Missing (1982) de Costa-Gavras

MissingElle :
Enquête captivante et poignante d’un père accompagné de sa belle fille à la recherche d’un fils disparu au Chili pendant le coup d’état de Pinochet. Au départ, Jack Lemmon joue au père excédé par les excentricités de son fils puis peu à peu, il découvre le vrai visage de son fils grâce à l’énergie et au courage de Sissy Spacek. De petit père tranquille et égoïste, il devient un fervent défenseur des droits de l’homme. Il faut saluer Costa-Gavras pour avoir le courage d’aborder des thèmes politiques touchant aux libertés bafouées et aux régimes totalitaires.
Note : 5 étoiles

Lui :
Le mérite de Missing est avant tout politique : étaler au grand jour la collusion entre la CIA et la junte chilienne. Le film aurait cependant plus d’effet si Costa-Gavras ne tombait pas dans ses travers habituels : trop manichéen et trop simpliste, il nous met les points sur les « i » pour que l’on comprenne bien, la scène du militaire retraité qui parle au petit déjeuner de sa mission en est un exemple extrême. Certes Costa-Gavras vise un public large et sa dénonciation du soutien des Etats-Unis aux dictatures d’Amérique du Sud est bien entendu une bonne chose.  Il a toutefois la main lourde quelquefois sur le plan du spectaculaire et de la dramatisation.
Note : 3 étoiles

Acteurs: Jack Lemmon, Sissy Spacek, Melanie Mayron, John Shea
Voir la fiche du film et la filmographie de Costa-Gavras sur le site imdb.com.

Voir les autres films de Costa-Gavras chroniqués sur ce blog…

3 réflexions sur « Missing (1982) de Costa-Gavras »

  1. Une vraie merveille! Sans conteste le meilleur film de Costa Gavras. Perso, j’admire Joyce Horman qui, plus de trente ans après la disparition et le meurtres de son mari continu ses invéstigations. Elle y a consacré toute da vie et continu… admirable!

  2. C’est un film admirable et je pense comme ce malheureux père : avoir de la chance de vivre en démocratie. La jeune femme est sublime et mérite bien l’affection de son beau-père. Elle et Jack lemmon sont merveilleux de sincérité. Comme « elle » je mets cinq étoiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *