20 juin 2007

Les destinées sentimentales (2000) de Olivier Assayas

Les destinées sentimentalesElle :
Chronique sociale très intéressante de la bourgeoisie conservatrice de province au début du XXe siècle. Un pasteur renie sa femme qui l’a trompé au profit d’une femme libre de ses actes et de ses pensées. Charles Berling et Emmanuelle Béart font une excellente interprétation. Le monde industriel commence à se transformer et la fabrication de la porcelaine de Limoges doit adopter des techniques modernes qui malmènent les hommes. Le pasteur devenu patron se heurte aux ouvriers, aux concurrents pour sauver son usine. Olivier Assayas esquisse avec délicatesse et petites touches tous ces bouleversements de vie qui préfigurent notre société actuelle.
Note : 5 étoiles

Lui :
Tout en étant une réussite, cette saga souffre de ses ambitions. J’y ai trouvé notamment quelques longueurs probablement à cause d’un relatif manque de richesse de l’histoire. On peut regretter également que tant de personnages soient laissés de côté. Ce film est néanmoins une réussite car il est filmé avec beaucoup de délicatesse et de sensibilité, très proche de ses personnages principaux. Les reconstitutions historiques, que ce soit sur le commerce du cognac ou sur la fabrique de porcelaine, sont minutieuses et impressionnantes. Du cinéma français de grande qualité.
Note : 4 étoiles

Acteurs: Emmanuelle Béart, Charles Berling, Isabelle Huppert, Olivier Perrier
Voir la fiche du film et la filmographie de Olivier Assayas sur le site imdb.com.

Voir les autres films d’Olivier Assayas chroniqués sur ce blog…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *