12 avril 2007

Fauteuils d’orchestre (2006) de Danièle Thompson

Fauteuils d'orchestreElle :
Une comédie gentillette dans le milieu artistique parisien qui finit par s’effilocher. La morale de l’histoire serait qu’il faut savoir être gonflé pour parvenir à ses fins. Pas beaucoup d’intérêt au final.
Note : 2 étoiles

Lui :
Fauteuils d’orchestre est un film léger qui bénéficie d’une belle distribution et qui se laisse regarder sans déplaisir. La mise en place est même assez réussie, bien portée par une Cécile de France qui parvient à insuffler une bonne dose de candeur dans cette galerie de portraits hauts en couleur. Hélas, l’ensemble tourne un peu en rond par la suite, il faut dire que Danièle Thompson ne craint pas les images d’Epinal : les artistes sont un tantinet névropathes, les riches dépensent leur argent avec des jeunettes, le tout étant saupoudré de quelques maximes de psychologie de bazar dont on se passerait volontiers. Le film comporte toutefois de bons moments et l’interprétation plutôt réussie malgré l’assemblage un peu hétéroclite d’acteurs. L’ensemble est charmant mais Fauteuils d’orchestre fait partie de ces films qui s’oublient très très vite.
Note : 3 étoiles

Acteurs: Cécile De France, Valérie Lemercier, Albert Dupontel, Laura Morante, Claude Brasseur, Christopher Thompson, Dani
Voir la fiche du film et la filmographie de Danièle Thompson sur le site imdb.com.

Voir les autres films de Danièle Thompson chroniqués sur ce blog…

4 réflexions sur « Fauteuils d’orchestre (2006) de Danièle Thompson »

  1. j’ai détesté ce film…Cecile de France y est mauvaise, le scénario trés leger et pas du tout original, le « message » trés cul-cul…le fils Marshall n’est pas un acteur et Dupontel n’est pas crédible pour un sous…tout en cela parsemée d’une dose insupportable de problémes de riches et d’un esprit parisien caritural…la fille n’a pas le talent de son pére Gerard Oury, je n’ai pas ri et suis sorti avec l’impression désagréable d’avoir été volé…comme c’était pendant le Printemps du Cinéma alors le vol fut correcte

  2. « Le fils Marshall »… Le fils Thompson, vous voulez dire ? (ou quelque chose m’aurait-il échappé…)
    Sinon, je suis d’accord : Christopher Thompson n’est pas ce que l’on appeler un bon acteur 😉

    Et je suis d’accord aussi sur le fait que c’est très parisien…
    Parisien tendance nombriliste, même…
    La petite jeunette est forcément un peu gourde et naive puisqu’elle vient de province. Heureusement pour elle, elle va apprendre la vraie vie à Paris!
    :-))))

  3. oui, vous avez remarqué mon erreur…Thompson…pour la petite nunuche, je trouve surtout que C de France la joue trés mal, je la trouve à coté du role, elle en fait trop et c’est superficiel…on aurai attendu une sorte « d’Arletty », cela aurai plus crédible ou une Tautou …lais là je trouvais l’actrice genante car tellement fausse et donc ridicule…de meme Dupontel en pianiste c’est amusant pour un one-man Show comme Coluche jouant du violon avec des gants de boxe, mais surement pas crédible

  4. Effectivement, Dupontel jouant un concert de piano en slip, c’est assez surréaliste, mais pas vraiment amusant. Dupontel s’égare ces derniers temps… Quant au scénario, trés centré sur le microcosme parisien des gens de culture, il tourne trés vite au désastre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *