29 mars 2007

Les bienfaits de la colère (2005) de Mike Binder

Titre original : « The upside of anger »

Les bienfaits de la colèreElle :
Une chronique familiale douce amère sur une famille désorientée par la disparition d’un mari. Une histoire sentimentale plutôt convenue qui s’effiloche dans sa deuxième partie. Max Binder enchaîne les pires catastrophes qui peuvent arriver à une mère de quatre filles, aux principes assez rigides. Quelques passages amusants malgré tout avec la présence de Kevin Costner en voisin amoureux et un peu frustre. Le film repose beaucoup sur la qualité de jeu de Kevin Costner et de Joan Allen.
Note : 2 étoiles

Lui :
Alors que je craignais une énième comédie sur une famille américaine décomposée en quête de repères, Les bienfaits de la colère s’est avéré être assez différent du modèle classique. Bien entendu, on retrouve ce milieu middle-upper class qui nourrit tant de scénarios mais le film s’attarde plus à dresser plusieurs portraits de femmes en quête affective, une mère abandonnée par son mari et ses quatre filles, des portraits assez délicats et sans surenchère mélodramatique ou existentielle. L’humour est très présent, habilement entremêlé jusque dans les moments les plus dramatiques. Le film doit aussi beaucoup à son interprétation avec un Kevin Costner plutôt plus convaincant que d’habitude et surtout une très belle prestation de Joan Allen qui parvient à donner une réelle dimension à son personnage. Sans être très profond, ce film montre une délicatesse que l’on aimerait voir plus souvent dans la production hollywoodienne actuelle.
Note : 4 étoiles

Acteurs: Joan Allen, Kevin Costner, Erika Christensen, Keri Russell, Alicia Witt, Evan Rachel Wood
Voir la fiche du film et la filmographie de Mike Binder sur le site imdb.com.

Une réflexion sur « Les bienfaits de la colère (2005) de Mike Binder »

  1. C’est le premier article que je croise sur ce film et j’en suis bien heureux !
    Il me semble également que c’est une fort agréable surprise, effectivement portée haut la main par Kevin Costner, à son meilleur, et Joan Allen, impeccable, souveraine, comme toujours… Et oui, ce serait bien qu’on la voit un peu plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *