20 décembre 2006

Paï (2002) de Niki Caro

Titre original : « Whale rider »

PaïElle :
(Abandon)
Note :

Lui :
Dans un village Maori, en Nouvelle Zélande, une jeune fille cherche à remplir sa destinée et s’oppose à son grand-père, gardien des traditions, qui refuse de voir en elle « l’élu » qu’une légende leur a promis. A mes yeux, le problème de “Paï” est que l’histoire semble vraiment faite sur mesure pour nous autres, occidentaux en mal de nature et de racines. Traditions indigènes, communion avec la nature, un être pur qui est bien plus que ce qu’il semble être, tous les ingrédients sont là pour nous offrir 1h30 de dépaysement total et une belle leçon d’humanisme. L’interprétation est particulièrement convaincante, la jeune héroïne étant admirablement jouée avec naturel et force par la jeune Keisha Castle-Hughes. Il faut tomber sous le charme du film pour vraiment l’apprécier (ce que je conçois fort bien) car sinon l’ensemble apparaît trop convenu et un peu ennuyeux.
Note : 2 étoiles

Acteurs: Keisha Castle-Hughes, Rawiri Paratene
Voir la fiche du film et la filmographie de Niki Caro sur le site imdb.com.

Une réflexion sur « Paï (2002) de Niki Caro »

  1. Je vous écris au sujet de votre critique du film : whale rider de Niki caro, (Paï en France), un détail en premier lieu : vous avez placé ce film dans la catégorie australienne alors qu’il s’agit d’un film Néo Zélandais, Niki habite la capitale de la Nouvelle Zélande : Wellington.

    J’ai trouvé votre critique un peu décalée par rapport à la réalité de ce pays, surtout de l’endroit ou il a été tourné, peut-être que si vous viviez en Nouvelle Zélande vous verriez combien ce film représente la réalité, ou tous ici nous avons été en harmonie avec la réalité et fiction. Je ne pense pas une seconde que Niki ai pu faire ce film pour les occidentaux d’Europe mais bel et bien pour son pays ou deux cultures cohabitent de plus en plus avec harmonie, évidemment cela ne se passe pas sans éclats de temps à autres. Bref je puis vous dire que les « kiwis » ici ont adoré ce film et en sont fiers comme du « lord of the ring ».

    Une française devenue kiwi, (autrement je pense que si j’étais une pure kiwi il ne me serait même pas venu à l’esprit de critiquer votre propre critique, sourires :-)) et re bonne année à vous, merci pour votre blog, que je trouve très enrichissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *