14 novembre 2006

Je ne suis pas là pour être aimé (2005) de Stéphane Brizé

Je ne suis pas là pour être aiméElle :
(pas vu)

Lui :
Un huissier de justice quinquagénaire dont la vie est aussi sinistre qu’un jour sans soleil se permet une petite folie : prendre des cours de tango. Il va y rencontrer une frêle jeune femme sur le point de se marier. Le film joue donc sur la collision en douceur de ces deux personnages dont l’univers est si différent. La base est donc classique mais la nouveauté ici est qu’il ne se passe… rien. Stéphane Brizé voulant certainement jouer sur les silences, les non-dits, il ne développe ni les personnages, ni la situation. Le temps paraît vite assez long et les longues scènes de tango n’arrangent rien. Le personnage de l’huissier est trop caricaturé dans son côté triste et résigné pour être crédible, même si on finit par le prendre en pitié. Tout cela paraît tout de même un peu juste pour faire un film.
Note : 2 étoiles

Acteurs: Patrick Chesnais, Anne Consigny, Lionel Abelanski
Voir la fiche du film et la filmographie de Stéphane Brizé sur le site imdb.com.

Voir les autres films de Stéphane Brizé chroniqués sur ce blog…

6 réflexions sur « Je ne suis pas là pour être aimé (2005) de Stéphane Brizé »

  1. je me permet de vous donner mon impression sur ce film que j’ai vu ,il y a déja quelques mois.
    J’ai pour ma part trouvé ce film trés attachant, touchant, j’ai en plus découvert une actrice et j’en suis aussitot tombé amoureux…
    Bon, à part ça; mes souvenirs et le temps ne me permettent pas de débattre davantage.
    Note : identique tout de meme…
    J’aime bien votre « site-blog » et compte puiser prochainement dans vos critiques pour connaitre d’autres choses.

  2. Bonjour, puis-je savoir le nom du tableau de l’affiche ? Merci.
    j’ai beaucoup aimé….cet homme malgré son métier est attachant, le tango comme fil conducteur pour combattre la solitude…Sensualité….
    Bref j’ai beaucoup aimé pense que je vais l’enregistrer ce soir, ou peut-être le revoir….
    Merci de me répondre….

  3. Un petit chef-d’oeuvre intimiste.

    Un jeu d’acteurs remarquable.

    En fait, on est heureux tant pour l’un que pour l’autre, et cela donne l’espoir que rien n’est jamais terminé, surtout en amour.

  4. Je ne comprends pas la critique écrite sur ce film !
    C’est un film tout en finesse et non dit … mais il se passe beaucoup de choses , ou alors l’auteur de cette critique n’a ni finesse , ni sensibilité , ou n’est jamais tombé vraiment amoureux ….

    Un super joli film … plein d’humour aussi , Patrick Chesnais est génial , touchant de maladresse , et Anne Consigny adorable !

    A recommander vivement !!!

  5. Qui pourrait me donner des renseignements sur le tableau qui se trouve dans la chambre du père de Jean-Claude ( Il s’agit d’un chien tenant dans sa gueule un oiseau) ?
    d’avance merci

  6. Je suis d’accord avec les commentaires des internautes: j’ai trouvé ce film fin, sensible, avant tout grâce aux talents des deux acteurs…on ressent les silences, les soupirs, comme autant de tiraillements du coeur…les regards de Patrick Chesnais en disent plus long que des lignes de dialogues… et la sagesse de leurs gestes qui hésitent sont en contrepoint de la sensualité du tango- très beau morceau original de deux des musiciens de Gothan Project. La B.O peut se commander sur amazon…au Japon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *