28 septembre 2006

« Capitaines d’Avril » (2000) de Maria de Medeiros

Titre original : « Capitães de Abril »

Capitaines d'AvrilElle :
Ce film, bien que confus parfois, m’a particulièrement intéressée. Maria de Meideros donne une vision assez idéaliste et émouvante de cette prise du pouvoir par l’armée et le peuple sans effusion de sang. Toutefois, le doublage français des acteurs portugais est assez désagréable.
Note : 4 étoiles

Lui :
Le film est assez maladroit, confus et offre une vision qui semble naïve, presqu’enfantine, de la révolution des oeillets au Portugal. De plus, les 2/3 des acteurs sont doublés (production multi-nationale oblige). Ces défauts limitent la portée du film, c’est dommage.
Note : 3 étoiles

Acteurs: Stefano Accorsi, Maria de Medeiros, Joaquim de Almeida
Voir la fiche du film et la filmographie de Maria de Medeiros sur le site imdb.com.

2 réflexions sur « « Capitaines d’Avril » (2000) de Maria de Medeiros »

  1. Je ne pouvais pas laisser passer cette critique …
    Dans l’ensemble je suis d’accord avec vous, et je rajoute à la liste quelques faiblesses que vous ne pouvez pas savoir :
    – Les militaires sont dans leur ensemble trop gentils. Juste à un moment on voit la bêtise des officiers supérieurs …
    – A aucune moment on ne ressent pas la chape de plomb qui écrasait la société portugaise d’alors. On dirait qu’il n’y avait que deux camps : les gentils et les méchants; et bien croyez moi, la maojorité des portugais d’alors se taisait avait peur et faim… et émigrait en France.
    – Votre reproche sur le côté brouillon. Je crois que cela vient du fait que ce film se veut un peu roman, un peu documentaire. Et la révolution des oeillets fut une sacrée pagaille … personne en savait ce qu’il devait faire !

    En attendant, j’ai une tendresse pour ce film qui est la seule manifestation ciné d’un passé qui fait partie de mon histoire personnelle.

  2. Bonsoir Tiago, merci de nous apporter toutes ces informations complémentaires que l’on ne pouvait pas connaître. Tu es vraiment le mieux placé pour en parler. Malgré les maladresses dans le seul film témoignage de cette époque, l’émotion passe. Ca compte aussi. Bonne fin de soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *