2 mars 2006

Ghost World (2001) de Terry Zwigoff

Ghost World Elle :
Regard pessimiste et sans illusion sur les adolescents américains et la société de consommation. Thora Birch (que l’on a vue dans American Beauty) interprète le rôle d’une petite peste paumée qui est confrontée à la solitude, l’indifférence des autres. Malgré sa créativité, elle ne parvient pas à s’épanouir ni à donner un sens à sa vie. Son amie de lycée est au contraire conformiste et ne rêve que de fonder un foyer. Seul personnage sympathique (Steve Busceni), un vieux garçon collectionneur de disques qui vit dans le passé au mileu de vieux objets et ne parvient pas non plus à trouver sa place. Le film a un peu de mal à décoller et les deux gamines deviennent agaçantes. Le huis-clos finit par devenir étouffant et s’enlise un peu vers la fin.
Note : 2 étoiles

Lui :
Si à priori on pourrait penser qu’il s’agit là d’un énième « collège movie », en pratique il n’en est rien, ce film en serait même, sous certains aspects, l’antithèse. Cette adolescente qui est surtout négative ou railleuse, de façon justifiée ou non, ne trouvera son alter ego que chez un collectionneur de 78 tours (formidablement interprété par Steve Buscemi). Le réalisateur parvient à bien nous faire sentir ses difficultés à ne savoir ce qu’elle voudrait être, sans tomber dans les excès ou les facilités. Par contre, l’ensemble du film est assez désillusionné.
Note : 3 étoiles

Acteurs: Thora Birch, Scarlett Johansson, Steve Buscemi, Brad Renfro, Illeana Douglas
Voir la fiche du film et la filmographie de Terry Zwigoff sur le site IMDB.

Pour en savoir plus sur  la bande dessinée de Dan Clowes dont est tiré le film.

5 réflexions sur « Ghost World (2001) de Terry Zwigoff »

  1. Bien joué ! Il faut savoir que cet auteur de BD est très intéressant : il vient de paraître un recueil d’histoires courtes (je ne sais pas si on peut dire nouvelles en BD) très intéressant : caricature, chez Rackham. Ironique, nostalgique, et beau.

  2. Je n’ai pas accroché des masses à ce film..même si Thora Birch me subjugue je l’avoue.Par contre,j’ai franchement aimé la BD dont est issue le film (et que j’avais lu bien longtemps avant).Par ailleurs,Terry Zwigoff avait réalisé un bien beau documentaire sur Robert Crumb,à voir. 🙂

  3. Je viens à l’instant de revoir ce film.L’ayant un peu oublié depuis la dernière fois et vu que je n’ai relu la bande-dessinée,j’avoue avoir pris plaisir à revisionner ce film. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *