13 décembre 2005

One Hour Photo (2002) de Mark Romanek

Titre original : « Photo Obsession »

One Hour Photo Elle :
Mark Romanek, plus habitué à réaliser des clips musicaux que des longs métrages, met en scène Robin Williams en vieux garçon sans famille travaillant dans un laboratoire photo. Il garde un exemplaire des photos d’une famille idéale américaine et rêve d’en faire partie. Cette image parfaite du bonheur doit être selon lui sans tâche. Tout ce bel édifice ve toutefois se dérègler… Robin Williams fait une belle prestation et contribue à créer le malaise et  même le malsain. Je reproche plus le côté léché des images, les clichés, les longueurs pour créer le suspense et l’autorisation d’accès au film aux enfants de plus de dix ans me semble un peu limite au vu des scènes assez angoissantes.
Note : 2 étoiles

Lui :
C’est un climat bien étrange qui règne dans ce film, climat bien mis en place par le jeu glacial de Robin Williams, qui cache assez bien la nature de son personnage. Cependant, le scénario peine à maintenir notre intérêt, voulant sans doute utiliser toutes les ficelles du thriller sans en avoir les inconvénients et rester tous publics. Rapidement, on sent que le film ne sait plus où aller et de plus la fin se révèle assez ridicule. Décevant.
Note : 2 étoiles

Acteurs: Robin Williams
Voir la fiche du film et la filmographie de Mark Romanek sur le site IMDB.

3 commentaires sur « One Hour Photo (2002) de Mark Romanek »

  1. S’il est vrai que la fin est décevante, ce film vaut néanmoins la peine d’être vu, si ce n’est que pour l’esthétique de sa photographie.

    Selon moi, la lenteur du déroulement est au service de la tension générale qui s’installe peu à peu chez le spectateur.

  2. Un rôle inhabituel pour Robin Williams mais il le campe parfaitement je trouve.
    Il ne me laissera pas un souvenir impérissable mais je ne suis pas mécontent de l’avoir vu.
    (et puis,Connie Nielsen est tellement craquante dans ce film)

  3. Ce film met parfaitement en scène la vie d’un homme seul et dépressif qui tente désespéramment de combler sa solitude. Robin Williams incarne parfaitement cette idée là.
    Toutefois, la fin semble étrange et inapproprié; en effet le spectateur s’attend à ce que Sy tue le père de famille mais au lieu de ça; il le prend en photo avec des positions quelques peu dégradantes.
    Malgré la fin décevante, ce film vaut la peine d’être visionné!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *