6 novembre 2005

Quand la mer monte… (2004) de Yolande Moreau

Quand la mer monte... Elle :
Malgré les bonnes critiques et les deux césars obtenus par Yolande Moreau, je n’ai pas du tout été séduite par son premier film et ai fini par abandonner. C’est un one-man show dans un one-man show. Autant aller voir un de ses spectacles. Le spectacle hideux de cette femme rougeoyante m’a très mal mis à l’aise et ne m’a fait ni rire ni même sourire. L’interprétation des acteurs m’a semblé être assez maladroite, le scénario qui se concentre sur la naissance d’un amour entre cette femme et un spectateur belge est ennuyeux et pas du tout émouvant. Bref rien pour plaire, à mes yeux du moins.
Note : pas d'étoile

Lui :
Je dois bien avouer avoir un peu du mal à comprendre pourquoi ce film a tant plu… Pour ma part, je n’ai pas du tout accroché et l’assez repoussant personnage de scène de Yolande Moreau n’est sans doute pas étranger à ce quasi-rejet. Abandon à la moitié de la projection.
Note : pas d'étoile

Acteurs: Yolande Moreau, Wim Willaert
Voir la fiche du film et la filmographie de Yolande Moreau sur le site IMDB.

3 commentaires sur « Quand la mer monte… (2004) de Yolande Moreau »

  1. Eh bien moi, j’avais aimé. Peut-être à cause de l’accent chti et cette vision du Nord et de la Belgique.
    Un film tout dépend aussi de l’état d’esprit dans lequel on est, j’avais sûrement besoin d’une grande bouffée d’air.
    Bon tout le monde n’a pas été bercé par Raoul de GODEWARSVELDE, je l’accorde. J’ai trouvé ce film décalé par rapport à la production cinémathographique française, c’est ce qui m’a séduite.
    Quant aux spectacles de Yolande Moreau, ils ne sont pas programmés partout !
    La province a ses charmes (qu’Ossiane sait saisir ~ merci) mais aussi ses inconvénients.

  2. Eh bien moi je dois faire une redac sur ce film et je séche totalement ! Pour moi ce film peut se resumer en 10 lignes !

  3. Il y a pas mal de choses à dire ou à explorer, par exemple pourquoi cette femme a choisi un tel personnage de scène, qu’a t-elle voulu exprimer en le choisissant si hideux, comment s’établissent ses rapports avec ce spectateur belge qu’elle rencontre, quel regard porte t-elle sur sa vie, etc… etc…
    (et je n’ai vu que la moitié du film… ;-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *