6 août 2005

« Tanguy » (2001) d’ Étienne Chatiliez

TanguyElle :
Je veux bien croire qu’Etienne Chatillez avait envie de faire une satire de la génération 68 qui a du fil à retordre avec ses rejetons mais à mon avis c’est un peu raté : cette comédie vire dans le grotesque. On ne croit pas du tout à ce portrait de couple bourgeois parisien qui veut se débarrasser à tout prix de leur fils. Sabine Azema et André Dussolier déploient en vain leurs efforts pour incarner ces parents martyrs. Ce n’est surtout pas le reflet d’une réalité sociale car j’ai l’impression que beaucoup de parents aimeraient avoir pour fils ce Tanguy. Il est trop charmant, poli et intelligent pour se faire mettre à la porte par ces parents trop riches, cultivés et intelligents. Tout cela fait un peu 16e arrondissement…
Note : 2 étoiles

Lui :
Comédie bien décevante: On ne croit pas une seconde à cette histoire et ces parents qui se lamentent de ne pas voir partir leur fils sont assez détestables et ridicules. Ce n’est pas un film qui apporte une vision d’un fait de société, ce n’est qu’une comédie un peu poussive qui se voit obligée de jouer la surenchère pour tenter de nous amuser. Il aurait fallu, soit faire une comédie plus crédible, soit en rajouter encore plus et faire une comédie totalement loufoque. Bloqué entre les deux, Chatillez ne convainc pas.
Note : 2 étoiles

Acteurs: Sabine Azema, André Dussolier
Voir la fiche du film et la filmographie de Étienne Chatiliez sur le site IMDB.

4 réflexions sur « « Tanguy » (2001) d’ Étienne Chatiliez »

  1. Pas d’accord du tout avec ce démolissage en règle du film! rien que pour Sabine Azéma, le film vaut le déplacement.
    En plus vous attigez un peu, le thème des gosses qui s’incrustent chez les parents n’a rien de fictif!
    N’avez-vous jamais entendu parler de la flambée des procès intentés par des étudiants pour avoir une pension alimentaire de leurs aprents ?

  2. Oui, le problème des enfants qui restent chez leurs parents jusqu’à 30 ans est bien réel, mais pas vraiment (me semble t-il) tel que présenté ici. Et c’est justement parce que ce problème est bien réel qu’il n’y avait pas besoin de pousser les personnages et de les typer à ce point.

    J’aime beaucoup Sabine Azéma mais je crois que je vais préfèrer me rappeler de ses rôles dans d’autres films… notamment et bien évidemment ceux de Resnais. 🙂
    (D’ailleurs j’aime beaucoup Dussolier aussi.)

    Bon, mais c’est le genre de film où l’on peut avoir des réactions très différentes, probablement en fonction de notre façon de percevoir les deux personnages principaux.

  3. J’ai passé un sympathique moment pour ma part.
    J’ai bien rigolé et il y a franchement des bons moments bien drôle. 🙂

  4. Absolument d’accord. C’est effroyablement nul. Pire, on enrage qu’un tel sujet soit récupéré, dilué dans une comédie grande bourgeoise. Film tête à claques ou à couperet. Réalisation: Marie-Antoinette…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *