17 janvier 2010

Bumping into Broadway (1919) de Hal Roach

Titre français parfois utilisé : « Amour et poésie »

Bumping Into BroadwayLui :
(Court métrage de 25 mn) Bumping into Broadway est le premier “two-reel” (film d’une longueur de deux bobines) d’Harold Lloyd avec son personnage à lunettes. Avec un nouveau contrat en poche, il  a accès à des budgets plus importants. L’histoire met en scène un écrivain de scénario peu fortuné qui a pour voisine une danseuse de revue dont la situation n’est guère plus florissante. Si l’histoire n’a pas une grande importance, Bumping into Broadway est en revanche assez remarquable par deux grandes scènes de poursuite : Bumping Into Broadway dans la première, il essaie d’échapper à sa logeuse qui lui réclame le loyer en retard et à sa brute de mari ; dans la seconde, c’est toute une escouade de policiers qu’il a à ses trousses dans un casino clandestin. Les poursuites sont parfaitement réglées, d’une précision qui force l’admiration, avec une vivacité qui laisse peu de répit. Harold Lloyd accomplit de véritables prouesses acrobatiques. Un vrai plaisir.
Note : 4 étoiles

Acteurs: Harold Lloyd, Bebe Daniels, ‘Snub’ Pollard, Helen Gilmore, Noah Young
Voir la fiche du film et la filmographie de Hal Roach sur le site IMDB.

Voir les autres films de Hal Roach chroniqués sur ce blog…

Remarque :
C’est l’un des tous derniers films d’Harold Lloyd où apparaît Virginia Bebe Daniels : après avoir tourné pas moins de 144 films avec Harold Lloyd, elle fut remarqué dans ce film par Cecil B. DeMille. Elle allait devenir l’une des grandes stars de la Paramount. Harold LLoyd la remplacera par Mildred Davis, qui deviendra trois ans plus tard Madame Lloyd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *