8 janvier 2010

Charade (1963) de Stanley Donen

CharadeLui :
Une jeune américaine vivant à Paris découvre à son retour de vacances que son mari a été assassiné. Les services secrets américains la contactent et lui parlent d’une grosse somme d’argent à retrouver. D’autres hommes sont aussi sur ses traces.
Avec Charade, Stanley Donen a voulu réaliser un suspense à la Hitchcock qui soit aussi une comédie légère. Sur le premier point, on ne peut pas dire que la réussite soit totale car il est difficile de croire à cette histoire qui manque d’intensité et paraît bien artificielle : elle ne nous fait vraiment frémir à aucun moment. Charade Seul, un personnage est suffisamment bien typé (l’homme au crochet) pour apporter un minimum de substance. Stanley Donen réussit plus sur le plan de la comédie légère et du divertissement en jouant la carte du charme avec le couple Audrey Hepburn / Cary Grant, couple que la différence d’âge rend toutefois assez improbable… L’ensemble est filmé pour être plaisant et effectivement Charade se regarde sans déplaisir.
Note : 3 étoiles

Acteurs: Cary Grant, Audrey Hepburn, Walter Matthau, James Coburn, George Kennedy, Ned Glass, Jacques Marin
Voir la fiche du film et la filmographie de Stanley Donen sur le site IMDB.

Voir les autres films de Stanley Donen chroniqués sur ce blog…

Homonyme :
Charade de l’anglais Roy Kellino (1953) avec James Mason

4 réflexions sur « Charade (1963) de Stanley Donen »

  1. C’est un bon film, plaisant à voir. Bien filmé, bien joué, le scénario est solide. Sans être un chef d’oeuvre, il tient tout à fait la comparaison avec de nombreux films de Hitchcock. Au moins il n’y a pas de fuax raccord !!!

  2. Je ne l’ai pas vu, je suis venu voir sur le net parce que le scénario me fait trop penser au film  » Les barbouzes  » ou je me fais un film ?? Cela dit je n’ai pas trouvé de commentaires indiquant que c’est un remake, cependant les films américains comme chacun sait sont à 50 % des remakes de films de toute nationalité.

  3. Quelques points communs entre « les barbouzes » et « charade », un assassinat dans un train au tout début des films, une jolie veuve héritière d’un gros secret lui amenant d’être le centre d’attraction de plusieurs aussi folkloriques que mal intentionnés individus, des seconds rôles en rajoutant dans la composition ( géniaux Blier et Kennedy ), une Audrey Hepburn aussi craquante en brune que Mireille Darc peut l’être en blonde, quelques petits détails par ci par là . Mais un seul hic : Charade a été tourné un an avant les Barbouzes. Il est même sorti en France un peu avant la mise en chantier du film de Lautner.
    N’empêche que le film de Donen reste agréable à revoir . L’histoire parodie un peu les films d’espionnage d’Hitchcock mais il y a un humour permanent ( les dialogues entre Grant et Hepburn tout en séduction / vacheries ), outre les seconds rôles déjà cités, le cinéphile français appréciera aussi les apparitions de comédiens nationaux comme Jacques Marin, Bernard Musson ..etc et une inconnue corpulente dans un cabaret bien parisien .
    Un peu nostalgique j’aime bien aussi quelques scènes filmées « in situ’ dans des lieux parisiens comme la rue Saint-Jacques ou le Carré Marigny ou l’American Express ( qui a depuis belle lurette disparu de sa rue Scribe ) .
    Tout çà reste trés agréable à revoir . Tout comme d’ailleurs  » les barbouzes » mais c’est une autre histoire..;

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.